Voyage sur-mesure

Dans les pas des pèlerins de Shikoku


Sans savoir pourquoi
J’aime ce monde
Où nous venons pour mourir.

Haïku
Natsume Sôseki
1867-1907

De Hiroshima, qui conserve le souvenir douloureux de la première attaque nucléaire, à Naoshima, le rêve fou d’un amoureux des arts contemporains, en passant par l’île sacrée de Miyajima et les sources chaudes du Dogo Onsen, explorez quelques facettes étonnantes d’un pays qui en compte des milliers. Alternant trésors contemporains et traditions ancestrales, ce séjour est aussi consacré à la découverte de l’un des pèlerinages japonais les plus célèbres : le pèlerinage des 88 temples de Shikoku. Dans les pas du moine Kûkai, empruntez le chemin de la spiritualité, un chemin ponctué de clins d’œil contemporains signés Tadao Ando, qui pointent bien les contrastes d’une culture aussi complexe qu’envoûtante.

Itinéraire

Jour 1 :

VOL VERS HIROSHIMA

JOUR 1


Vous prendrez place à bord d’un vol à destination de Hiroshima.



Jour 2 :

HIROSHIMA

JOUR 2


À votre arrivée au Japon, vous serez accueillis puis accompagnés jusqu’à votre hôtel, le Sotetsu Grand Fresa***, au centre d’Hiroshima.

Hi-ro-shi-ma, quatre syllabes qui traînent dans leur sillage l’ombre de l’un des drames les plus sombres de notre histoire moderne. Dans cette ville dynamique de l’île de Honsh?, le 6 août 1945, le temps s’est arrêté. La vie aussi. Pour ne reprendre que par bribes, lentement, à petits pas timides. Des décennies plus tard, Hiroshima est loin d’avoir pansé toutes ses plaies. Pourtant, la ville a tout de même réussi le tour de force de renaître de ses cendres, et affiche aujourd’hui le visage d’une métropole jeune et florissante.

Nuit à l’hôtel Sotetsu Grand Fresa Hiroshima ***



 



Jour 3 :

HIROSHIMA

JOUR 3


Cette journée sera dédiée à la découverte de ce que la ville a de plus beau et de plus émouvant à offrir à ses visiteurs, au rythme d’une visite guidée francophone.

Le jardin de Shukkei-en, par exemple, est un havre de paix propice à la méditation contemplative. Créé en 1620 par Soko Ueda à la demande du seigneur féodal Nagaakira Asano, le jardin fut détruit pendant le bombardement de 1945, avant d’être replanté à l’identique en 1951. Entre deux érables, vous admirerez une multitude de panoramas miniaturisés qui s’enchaînent jusqu’au pont Koko-kyo, une arche de granit abritant de son ombre les carpes koi de l’étang.

Le château de Hiroshima, avec son parc et ses douves, offre une vue panoramique sur la ville et ses environs. Érigé en 1591, quasi détruit en 1945, l’édifice est restauré en 1958 et abrite aujourd’hui un musée dédié aux châteaux féodaux japonais. Une plongée passionnante dans l’histoire médiévale du pays du Soleil-Levant.

L’après-midi, vous arpenterez avec beaucoup d’émotion les allées ombragées du parc du Mémorial de la Paix. Inscrit au patrimoine national depuis 2007, le jardin est émaillé d’une soixantaine de monuments dédiés à la mémoire des victimes du bombardement atomique. Les Japonais sont toujours très nombreux à venir se recueillir ici.

Le musée de la Paix, attenant au parc, retrace le drame du bombardement, minute par minute, et s’inscrit dans une démarche de sensibilisation des visiteurs à la menace nucléaire dans le monde.

 Après cette visite bouleversante, vous aurez le privilège très exclusif de rencontrer un rescapé du bombardement, il vous racontera l’horreur de ce jour fatidique, ainsi que la dureté des mois et des années qui ont suivi. Au-delà de l’atrocité de l’événement, les habitants de Hiroshima souhaitent véhiculer un message de paix, ainsi qu’un appel au désarmement.

À l’heure du dîner, vous vous rendrez dans le quartier de l’Okonomi-mura pour déguster l’okonomiyaki, une spécialité locale à base de pâte à crêpes fourrée de viande, de poisson, de fruits de mer et de chou. Un délice !

Nuit à l’hôtel Sotetsu Grand Fresa Hiroshima ***



Jour 4 :

HIROSHIMA – MIYAJIMA

JOUR 4


Dans la matinée, vous quitterez l’effervescence de Hiroshima pour rejoindre en ferry la quiétude de l’île sacrée de Miyajima.

Au large de Hiroshima, au cœur de la mer intérieure de Seto, l’île de Miyajima est considérée comme l’un des trois plus beaux sites du Japon, grâce notamment à un splendide sanctuaire shinto flottant. Terre sacrée du shintoïsme, cet îlot vénéré est considéré comme un refuge des dieux. Jusqu’à la restauration Meiji, en 1868, il était interdit d’y abattre des arbres.

Dominant l’île, le mont Misen est recouvert d’une luxuriante forêt d’érables rouges et les cerfs y règnent en maîtres. Nous vous suggérons d’emprunter le téléphérique jusqu’à son sommet. Vous en profiterez pour admirer le panorama qui prend forme devant vos yeux : la mer, Hiroshima au loin… À noter tout de même que jusqu’en 2022, le téléphérique se refait une beauté et certaines installations obstruent la vue pendant une partie du trajet.

Vous poursuivrez par la découverte de l’édifice qui fait la réputation de l’île : le merveilleux sanctuaire Itsukushima avec son incroyable torii « flottant ». À marée haute, la base du porche est envahie par les eaux, donnant à l’ensemble cette impression quasi irréelle de flotter. Le bâtiment est sur pilotis, afin de respecter un commandement shintoïste qui stipule qu’un mortel n’est pas autorisé à fouler le sol sacré de l’île. Ainsi, les visiteurs pénètrent dans le sanctuaire en barque, et passent sous le flamboyant torii.

Vous découvrirez ensuite le Senjokaku, surnommé « le hall aux 1 000 tatamis » en raison de ses proportions impressionnantes. Dédiée au shogun Toyotomi Hideyoshi, sa construction débuta en 1587, pour s’interrompre brutalement onze ans plus tard sans jamais que les travaux ne reprennent. À l’origine, le pavillon devait être un temple commémorant les morts de la guerre et abritant une librairie de sutras.

Niché au pied du mont Misen, le Daisho-in est un temple bouddhiste fondé il y a plus de 1 000 ans par le moine Kûkai. Il se démarque des autres temples par ses quelque 500 statuettes disséminées autour de l’édifice.

Le soir, vous passerez la nuit à Miyajima pour profiter pleinement de l’atmosphère sacrée du lieu et de sa quiétude. Vous goûterez aux spécialités de la région lors du dîner dans un ryokan, une auberge traditionnelle.

Nuit au Ryokan Iwaso ****



 



Jour 5 :

MIYAJIMA – MATSUYAMA

JOUR 5


Vous prendrez le ferry jusqu’à l’île de Shikoku. Vous accosterez à Matsuyama, la plus grande ville de l’île, réputée dans tout le pays pour son château médiéval et son Dogo Onsen. La ville tient également une place importante dans la culture littéraire japonaise puisque c’est ici que résidèrent Masaoka Shiki, le père du haïku moderne, et le romancier Natsume Sôseki, auteur de Botchan. En hommage à cette œuvre dont l’intrigue se déroule dans la ville, les autorités de Matsuyama ont restauré une ancienne ligne de tramway, baptisée la ligne Botchan, qui permet de parcourir la ville.

Première étape de votre visite de la ville avec votre guide francophone, le château de Matsuyama est un splendide édifice médiéval entouré d’un parc et de cerisiers, dont les délicates fleurs roses libèrent à chaque printemps un doux parfum sucré. Achevé en 1627, le palais est un bel exemple de hirayama-jiro, ou « château en hauteur », qui offre un large panorama sur Matsuyama et ses environs.

Au pied de la colline, le jardin Ninomaru Shiseki-teien occupe l'emplacement de l’ancien palais féodal, brûlé en 1872.

Vous visiterez ensuite le musée Saka no Ue no Kumo, un édifice signé Tadao Ando, qui abrite une passionnante exposition autour du roman de Shiba Ryotaro (1923-1996), qui retrace l’histoire du poète Shiki Masaoka (1867-1902) et des frères Akiyama, Saneyuki (1868-1918) et Yoshifuru (1859-1930), qui jouèrent un rôle clé dans la modernisation de l’armée impériale après la restauration de Meiji.

Nuit au Ryokan Dogo Miyu ****



 



Jour 6 :

MATSUYAMA

JOUR 6


Votre guide francophone vous accompagnera pendant toute cette journée à la découverte de Matsuyama.

Fréquenté par la famille impériale et le réalisateur Hayao Miyazaki, le Dogo Onsen est l’une des plus anciennes sources thermales du Japon. Vous vous initierez à l’art du bain à la japonaise en prenant part à une tradition plusieurs fois millénaire. Vous vous mêlerez aux baigneurs, vêtus de yukata (léger kimono), qui viennent profiter des vertus thérapeutiques de l’eau.

Complètement détendus, vous entamerez votre découverte de quelques points forts du pèlerinage de Shikoku. Tradition sacrée, ce pèlerinage, ohenro en japonais, consiste à suivre les pas du moine Kûkai, aussi connu sous le nom de Kôbô-Daishi (774-835), fondateur de l’école Shingon. Shikoku étant son île natale, il la parcourut de temple en temple en pratiquant le sadhana, une voie spirituelle du bouddhisme. D’abord réservé aux seuls religieux, vêtus de blanc, le parcours devint peu à peu accessible à l’ensemble des fidèles. Aujourd’hui, presque 300 000 personnes, religieuses ou non, entreprennent le pèlerinage chaque année.

Vous prendrez d'abord la direction du temple Ishite-ji, le 51e temple du pèlerinage. Fondé par Gyoki (668-749), une figure importante du bouddhisme à l’époque de Nara, le temple que vous découvrirez sous sa forme actuelle est l’œuvre de Kôbô-Daishi.

Séparé de son jumeau par une dizaine de kilomètres, Sairin-ji, le 48e temple du pèlerinage de Shikoku a la particularité d’avoir sa divinité principale placée le regard tourné vers l’intérieur, ce qui oblige les pèlerins à contourner la salle pour prier en ayant la statue de face.

Après déjeuner, vous poursuivrez votre immersion spirituelle par la découverte du 49e temple, le Jodo-ji. Vous remarquerez que le bâtiment principal, à la différence des autres temples, est construit dans un style d’architecture chinoise. Il s’agit de l’ancien lieu de résidence de Kuya Shonin, fondateur du nembutsu-odori, danse traditionnelle pratiquée au son des tambours et des cloches.

En suivant un sentier long d’un peu plus d’un kilomètre, vous atteindrez le 50e temple, Hanta-ji. Fondé par Gyoki en l’an 750, le temple abrite la statue d’un Kangiten, une divinité protectrice.

Nuit au Ryokan Dogo Miyu****



 



Jour 7 :

MATSUYAMA – TAKAMATSU – NAOSHIMA

JOUR 7


Dans la matinée, votre chauffeur viendra vous chercher au ryokan et vous conduira à la gare ferroviaire de Matsuyama.

Vous prendrez place à bord d’un train à destination de Takamatsu, puis d’un ferry vers la mecque de l’art contemporain au Japon : l’île de Naoshima. À votre arrivée, vous serez accueillis, puis conduits jusqu’à votre hôtel.

Ancien bastion industriel, désertée par sa population dans les années 1980, l’île de Naoshima, nichée entre Takamatsu et Okayama, aurait pu tomber dans l’oubli… Mais c’était sans compter le projet de Tetsuhiko Fukutake, fondateur de l’entreprise Benesse, d’y construire un camp de vacances pour enfants, signé Tadao Ando. L’architecte star dessine une constellation de petites yourtes blanches, dont les lignes épurées se fondent à merveille dans l’environnement naturel de l’île. Cette collaboration marque le début d’une réhabilitation entièrement dédiée à la mise en valeur de l’art contemporain. Un projet fou sans doute, mais dont l’extraordinaire créativité dépasse tout ce que ses initiateurs auraient pu espérer.

Vous profiterez du reste de la journée pour vous balader et tenter de saisir l’atmosphère singulière de l’île.      

Vous découvrirez Benesse House, un concept unique. Créé par Tadao Ando en 1992, c’est à la fois un hôtel, un musée et une œuvre d’art. Tadao a voulu montrer qu’il était possible de faire cohabiter la nature, l’art et l’architecture. Les œuvres débordent d'ailleurs du musée car beaucoup sont disposées dans les jardins, dont la plus célèbre : Le Potiron de Yayoi Kusama.

Nuit à l’hôtel Benesse House****



 



Jour 8 :

NAOSHIMA

JOUR 8


Cette journée sera dédiée à la découverte, avec un guide francophone, des nombreux musées et institutions de Naoshima mettant en avant l’art contemporain.

Le musée Lee Ufan, consacré à ce génie avant-gardiste coréen, est la seule institution de l’île à être dédiée à un seul artiste. Et pour cause… ayant voué sa vie au travail de la lumière et des formes pour en tirer un art brut, conceptuel et minimaliste, Lee Ufan est un véritable visionnaire de l’art moderne. Partiellement enterré, l’édifice s’ouvre sur trois salles, l’une baignée de lumière, les autres condamnées à la semi-obscurité, mais toutes servent une mise en scène sensorielle unique.  

Autre manifestation du génie architectural de Tadao Ando, le musée d’art de Chichu est, lui aussi, une construction souterraine pensée pour préserver la nature de l’île. Riche en chefs-d’œuvre, l’exposition permanente présente Monet, De Maria et Turell dans une muséographie des plus originales. Ici, la lumière n’est pas considérée comme un outil servant l’art mais comme une composante de l’œuvre. Uniquement utilisée sous sa forme naturelle, elle éclaire les principales parties du musée, de sorte qu’à chaque coup d’œil du visiteur, l’atmosphère change et se réinvente, tout comme les couleurs et les reflets des œuvres exposées.

L’après-midi, rendez-vous à la Art House Project, une installation visant à restaurer d’anciennes maisons traditionnelles pour les transformer en œuvres contemporaines. Fusion audacieuse du passé et de l’art résolument moderne, le projet valorise le talent des designers et artistes mandatés. La Gokaisho par exemple, une ancienne maison de jeu de go, a été réaménagée par Yoshihiro Suda pour accueillir son œuvre Three of Spring, qui célèbre la beauté des fleurs de camélia.

Nuit à l’hôtel Benesse House****



 



Jour 9 :

NAOSHIMA – TAKAMATSU – TOKUSHIMA

JOUR 9


Vous reprendrez le ferry pour Takamatsu, ville portuaire très calme en bordure de la mer intérieure de Seto.

Boudée des touristes, Takamatsu abrite pourtant quelques pépites ; en témoigne son sublime jardin Ritsurin-koen, datant du 17e siècle. Adossé au mont Shuin, le parc s’étend sur 75 hectares et est réputé dans tout le pays pour la splendeur de son architecture végétale. Vous vous promènerez entre les bosquets d’érables du jardin japonais ou profiterez du doux parfum des parterres de fleurs du jardin occidental.

Rendez-vous ensuite à la gare ferroviaire où vous monterez à bord d’un train à destination de Tokushima. À votre arrivée, vous n’aurez que quelques pas à faire pour rejoindre votre hôtel, idéalement situé à côté de la gare.

Nuit à l’hôtel JR Clement***



 



Jour 10 :

TOKUSHIMA CHEMIN DE PÈLERINAGE

JOUR 10


Accompagnés de votre guide francophone privé, vous partirez sur les pas des henro bouddhistes, qui parcourent un chemin de 1 400 kilomètres avec bâton (kongôzue) et kimono blanc (byakue), le long des 88 temples sacrés de l’île de Shikoku.

Vous débuterez votre propre voyage spirituel au premier temple, dans la ville voisine de Naruto. La visite du Ryozen-ji, littéralement « temple du pic du vautour », sera l’occasion pour votre guide de vous initier aux pratiques sacrées. Chaque entrée dans un temple nécessite en effet une salutation, une purification et un tintement de cloche. Les croyants allument un cierge, brûlent de l’encens, déposent une offrande avant de réciter un sutra. Ils doivent se plier à ce rituel afin de pouvoir obtenir le sceau à l’encre rouge dans leur carnet nôkyôchô, attestation de leur passage.

À peine un kilomètre de marche plus tard, vous atteindrez le Gokuraku-ji, le 2e temple, qui, tout comme le premier, aurait été fondé par le moine Gyoki. La légende dit que c’est Kôbô-Daishi en personne qui aurait sculpté la statue d’Amida Nyorai, la relique principale du temple. De même, on raconte qu’il y a plusieurs siècles, une femme qui ne pouvait pas avoir d’enfant entreprit le pèlerinage à l’envers et accoucha d’un nourrisson bien portant en arrivant au temple. Depuis ce miracle, Gokuraku-ji est le lieu où l’on formule des prières en lien avec la maternité.

Avant de déjeuner, vous ferez un arrêt au Kosen-ji, le 3e temple, une autre fondation du moine Gyoki.

L’après-midi, vous découvrirez le 4e temple, le Dainichi-ji, auquel on accède en empruntant un chemin de terre qui serpente à travers la campagne nippone. Plus loin, le 5e temple, le Jizo-ji, renferme une impressionnante collection de statues des 500 rakan, les disciples du Bouddha.

En de journée, vous atteindrez le temple Anraku-ji, le 6e des 88 temples et cadre traditionnel de votre dernière nuit au Japon. Le soir, vous dégusterez un délicieux dîner végétarien typiquement japonais, préparé par les moines.

Nuit au temple Anraku-ji.



 



Jour 11 :

TOKUSHIMA – VOL RETOUR

JOUR 11


Après un réveil paisible au temple, vous pourrez assister à la prière avant de partager un petit déjeuner végétarien avec les moines.

Votre chauffeur vous conduira ensuite jusqu’à l’aéroport de Tokushima. Vous prendrez alors place à bord de votre vol retour, via Tokyo.

Fin du voyage.



 



jour par jour

JOUR 1

VOL VERS HIROSHIMA

Vous prendrez place à bord d’un vol à destination de Hiroshima.


JOUR 2

HIROSHIMA

À votre arrivée au Japon, vous serez accueillis puis accompagnés jusqu’à votre hôtel, le Sotetsu Grand Fresa***, au centre d’Hiroshima.

Hi-ro-shi-ma, quatre syllabes qui traînent dans leur sillage l’ombre de l’un des drames les plus sombres de notre histoire moderne. Dans cette ville dynamique de l’île de Honsh?, le 6 août 1945, le temps s’est arrêté. La vie aussi. Pour ne reprendre que par bribes, lentement, à petits pas timides. Des décennies plus tard, Hiroshima est loin d’avoir pansé toutes ses plaies. Pourtant, la ville a tout de même réussi le tour de force de renaître de ses cendres, et affiche aujourd’hui le visage d’une métropole jeune et florissante.

Nuit à l’hôtel Sotetsu Grand Fresa Hiroshima ***



 


JOUR 3

HIROSHIMA

Cette journée sera dédiée à la découverte de ce que la ville a de plus beau et de plus émouvant à offrir à ses visiteurs, au rythme d’une visite guidée francophone.

Le jardin de Shukkei-en, par exemple, est un havre de paix propice à la méditation contemplative. Créé en 1620 par Soko Ueda à la demande du seigneur féodal Nagaakira Asano, le jardin fut détruit pendant le bombardement de 1945, avant d’être replanté à l’identique en 1951. Entre deux érables, vous admirerez une multitude de panoramas miniaturisés qui s’enchaînent jusqu’au pont Koko-kyo, une arche de granit abritant de son ombre les carpes koi de l’étang.

Le château de Hiroshima, avec son parc et ses douves, offre une vue panoramique sur la ville et ses environs. Érigé en 1591, quasi détruit en 1945, l’édifice est restauré en 1958 et abrite aujourd’hui un musée dédié aux châteaux féodaux japonais. Une plongée passionnante dans l’histoire médiévale du pays du Soleil-Levant.

L’après-midi, vous arpenterez avec beaucoup d’émotion les allées ombragées du parc du Mémorial de la Paix. Inscrit au patrimoine national depuis 2007, le jardin est émaillé d’une soixantaine de monuments dédiés à la mémoire des victimes du bombardement atomique. Les Japonais sont toujours très nombreux à venir se recueillir ici.

Le musée de la Paix, attenant au parc, retrace le drame du bombardement, minute par minute, et s’inscrit dans une démarche de sensibilisation des visiteurs à la menace nucléaire dans le monde.

 Après cette visite bouleversante, vous aurez le privilège très exclusif de rencontrer un rescapé du bombardement, il vous racontera l’horreur de ce jour fatidique, ainsi que la dureté des mois et des années qui ont suivi. Au-delà de l’atrocité de l’événement, les habitants de Hiroshima souhaitent véhiculer un message de paix, ainsi qu’un appel au désarmement.

À l’heure du dîner, vous vous rendrez dans le quartier de l’Okonomi-mura pour déguster l’okonomiyaki, une spécialité locale à base de pâte à crêpes fourrée de viande, de poisson, de fruits de mer et de chou. Un délice !

Nuit à l’hôtel Sotetsu Grand Fresa Hiroshima ***


JOUR 4

HIROSHIMA – MIYAJIMA

Dans la matinée, vous quitterez l’effervescence de Hiroshima pour rejoindre en ferry la quiétude de l’île sacrée de Miyajima.

Au large de Hiroshima, au cœur de la mer intérieure de Seto, l’île de Miyajima est considérée comme l’un des trois plus beaux sites du Japon, grâce notamment à un splendide sanctuaire shinto flottant. Terre sacrée du shintoïsme, cet îlot vénéré est considéré comme un refuge des dieux. Jusqu’à la restauration Meiji, en 1868, il était interdit d’y abattre des arbres.

Dominant l’île, le mont Misen est recouvert d’une luxuriante forêt d’érables rouges et les cerfs y règnent en maîtres. Nous vous suggérons d’emprunter le téléphérique jusqu’à son sommet. Vous en profiterez pour admirer le panorama qui prend forme devant vos yeux : la mer, Hiroshima au loin… À noter tout de même que jusqu’en 2022, le téléphérique se refait une beauté et certaines installations obstruent la vue pendant une partie du trajet.

Vous poursuivrez par la découverte de l’édifice qui fait la réputation de l’île : le merveilleux sanctuaire Itsukushima avec son incroyable torii « flottant ». À marée haute, la base du porche est envahie par les eaux, donnant à l’ensemble cette impression quasi irréelle de flotter. Le bâtiment est sur pilotis, afin de respecter un commandement shintoïste qui stipule qu’un mortel n’est pas autorisé à fouler le sol sacré de l’île. Ainsi, les visiteurs pénètrent dans le sanctuaire en barque, et passent sous le flamboyant torii.

Vous découvrirez ensuite le Senjokaku, surnommé « le hall aux 1 000 tatamis » en raison de ses proportions impressionnantes. Dédiée au shogun Toyotomi Hideyoshi, sa construction débuta en 1587, pour s’interrompre brutalement onze ans plus tard sans jamais que les travaux ne reprennent. À l’origine, le pavillon devait être un temple commémorant les morts de la guerre et abritant une librairie de sutras.

Niché au pied du mont Misen, le Daisho-in est un temple bouddhiste fondé il y a plus de 1 000 ans par le moine Kûkai. Il se démarque des autres temples par ses quelque 500 statuettes disséminées autour de l’édifice.

Le soir, vous passerez la nuit à Miyajima pour profiter pleinement de l’atmosphère sacrée du lieu et de sa quiétude. Vous goûterez aux spécialités de la région lors du dîner dans un ryokan, une auberge traditionnelle.

Nuit au Ryokan Iwaso ****



 


JOUR 5

MIYAJIMA – MATSUYAMA

Vous prendrez le ferry jusqu’à l’île de Shikoku. Vous accosterez à Matsuyama, la plus grande ville de l’île, réputée dans tout le pays pour son château médiéval et son Dogo Onsen. La ville tient également une place importante dans la culture littéraire japonaise puisque c’est ici que résidèrent Masaoka Shiki, le père du haïku moderne, et le romancier Natsume Sôseki, auteur de Botchan. En hommage à cette œuvre dont l’intrigue se déroule dans la ville, les autorités de Matsuyama ont restauré une ancienne ligne de tramway, baptisée la ligne Botchan, qui permet de parcourir la ville.

Première étape de votre visite de la ville avec votre guide francophone, le château de Matsuyama est un splendide édifice médiéval entouré d’un parc et de cerisiers, dont les délicates fleurs roses libèrent à chaque printemps un doux parfum sucré. Achevé en 1627, le palais est un bel exemple de hirayama-jiro, ou « château en hauteur », qui offre un large panorama sur Matsuyama et ses environs.

Au pied de la colline, le jardin Ninomaru Shiseki-teien occupe l'emplacement de l’ancien palais féodal, brûlé en 1872.

Vous visiterez ensuite le musée Saka no Ue no Kumo, un édifice signé Tadao Ando, qui abrite une passionnante exposition autour du roman de Shiba Ryotaro (1923-1996), qui retrace l’histoire du poète Shiki Masaoka (1867-1902) et des frères Akiyama, Saneyuki (1868-1918) et Yoshifuru (1859-1930), qui jouèrent un rôle clé dans la modernisation de l’armée impériale après la restauration de Meiji.

Nuit au Ryokan Dogo Miyu ****



 


JOUR 6

MATSUYAMA

Votre guide francophone vous accompagnera pendant toute cette journée à la découverte de Matsuyama.

Fréquenté par la famille impériale et le réalisateur Hayao Miyazaki, le Dogo Onsen est l’une des plus anciennes sources thermales du Japon. Vous vous initierez à l’art du bain à la japonaise en prenant part à une tradition plusieurs fois millénaire. Vous vous mêlerez aux baigneurs, vêtus de yukata (léger kimono), qui viennent profiter des vertus thérapeutiques de l’eau.

Complètement détendus, vous entamerez votre découverte de quelques points forts du pèlerinage de Shikoku. Tradition sacrée, ce pèlerinage, ohenro en japonais, consiste à suivre les pas du moine Kûkai, aussi connu sous le nom de Kôbô-Daishi (774-835), fondateur de l’école Shingon. Shikoku étant son île natale, il la parcourut de temple en temple en pratiquant le sadhana, une voie spirituelle du bouddhisme. D’abord réservé aux seuls religieux, vêtus de blanc, le parcours devint peu à peu accessible à l’ensemble des fidèles. Aujourd’hui, presque 300 000 personnes, religieuses ou non, entreprennent le pèlerinage chaque année.

Vous prendrez d'abord la direction du temple Ishite-ji, le 51e temple du pèlerinage. Fondé par Gyoki (668-749), une figure importante du bouddhisme à l’époque de Nara, le temple que vous découvrirez sous sa forme actuelle est l’œuvre de Kôbô-Daishi.

Séparé de son jumeau par une dizaine de kilomètres, Sairin-ji, le 48e temple du pèlerinage de Shikoku a la particularité d’avoir sa divinité principale placée le regard tourné vers l’intérieur, ce qui oblige les pèlerins à contourner la salle pour prier en ayant la statue de face.

Après déjeuner, vous poursuivrez votre immersion spirituelle par la découverte du 49e temple, le Jodo-ji. Vous remarquerez que le bâtiment principal, à la différence des autres temples, est construit dans un style d’architecture chinoise. Il s’agit de l’ancien lieu de résidence de Kuya Shonin, fondateur du nembutsu-odori, danse traditionnelle pratiquée au son des tambours et des cloches.

En suivant un sentier long d’un peu plus d’un kilomètre, vous atteindrez le 50e temple, Hanta-ji. Fondé par Gyoki en l’an 750, le temple abrite la statue d’un Kangiten, une divinité protectrice.

Nuit au Ryokan Dogo Miyu****



 


JOUR 7

MATSUYAMA – TAKAMATSU – NAOSHIMA

Dans la matinée, votre chauffeur viendra vous chercher au ryokan et vous conduira à la gare ferroviaire de Matsuyama.

Vous prendrez place à bord d’un train à destination de Takamatsu, puis d’un ferry vers la mecque de l’art contemporain au Japon : l’île de Naoshima. À votre arrivée, vous serez accueillis, puis conduits jusqu’à votre hôtel.

Ancien bastion industriel, désertée par sa population dans les années 1980, l’île de Naoshima, nichée entre Takamatsu et Okayama, aurait pu tomber dans l’oubli… Mais c’était sans compter le projet de Tetsuhiko Fukutake, fondateur de l’entreprise Benesse, d’y construire un camp de vacances pour enfants, signé Tadao Ando. L’architecte star dessine une constellation de petites yourtes blanches, dont les lignes épurées se fondent à merveille dans l’environnement naturel de l’île. Cette collaboration marque le début d’une réhabilitation entièrement dédiée à la mise en valeur de l’art contemporain. Un projet fou sans doute, mais dont l’extraordinaire créativité dépasse tout ce que ses initiateurs auraient pu espérer.

Vous profiterez du reste de la journée pour vous balader et tenter de saisir l’atmosphère singulière de l’île.      

Vous découvrirez Benesse House, un concept unique. Créé par Tadao Ando en 1992, c’est à la fois un hôtel, un musée et une œuvre d’art. Tadao a voulu montrer qu’il était possible de faire cohabiter la nature, l’art et l’architecture. Les œuvres débordent d'ailleurs du musée car beaucoup sont disposées dans les jardins, dont la plus célèbre : Le Potiron de Yayoi Kusama.

Nuit à l’hôtel Benesse House****



 


JOUR 8

NAOSHIMA

Cette journée sera dédiée à la découverte, avec un guide francophone, des nombreux musées et institutions de Naoshima mettant en avant l’art contemporain.

Le musée Lee Ufan, consacré à ce génie avant-gardiste coréen, est la seule institution de l’île à être dédiée à un seul artiste. Et pour cause… ayant voué sa vie au travail de la lumière et des formes pour en tirer un art brut, conceptuel et minimaliste, Lee Ufan est un véritable visionnaire de l’art moderne. Partiellement enterré, l’édifice s’ouvre sur trois salles, l’une baignée de lumière, les autres condamnées à la semi-obscurité, mais toutes servent une mise en scène sensorielle unique.  

Autre manifestation du génie architectural de Tadao Ando, le musée d’art de Chichu est, lui aussi, une construction souterraine pensée pour préserver la nature de l’île. Riche en chefs-d’œuvre, l’exposition permanente présente Monet, De Maria et Turell dans une muséographie des plus originales. Ici, la lumière n’est pas considérée comme un outil servant l’art mais comme une composante de l’œuvre. Uniquement utilisée sous sa forme naturelle, elle éclaire les principales parties du musée, de sorte qu’à chaque coup d’œil du visiteur, l’atmosphère change et se réinvente, tout comme les couleurs et les reflets des œuvres exposées.

L’après-midi, rendez-vous à la Art House Project, une installation visant à restaurer d’anciennes maisons traditionnelles pour les transformer en œuvres contemporaines. Fusion audacieuse du passé et de l’art résolument moderne, le projet valorise le talent des designers et artistes mandatés. La Gokaisho par exemple, une ancienne maison de jeu de go, a été réaménagée par Yoshihiro Suda pour accueillir son œuvre Three of Spring, qui célèbre la beauté des fleurs de camélia.

Nuit à l’hôtel Benesse House****



 


JOUR 9

NAOSHIMA – TAKAMATSU – TOKUSHIMA

Vous reprendrez le ferry pour Takamatsu, ville portuaire très calme en bordure de la mer intérieure de Seto.

Boudée des touristes, Takamatsu abrite pourtant quelques pépites ; en témoigne son sublime jardin Ritsurin-koen, datant du 17e siècle. Adossé au mont Shuin, le parc s’étend sur 75 hectares et est réputé dans tout le pays pour la splendeur de son architecture végétale. Vous vous promènerez entre les bosquets d’érables du jardin japonais ou profiterez du doux parfum des parterres de fleurs du jardin occidental.

Rendez-vous ensuite à la gare ferroviaire où vous monterez à bord d’un train à destination de Tokushima. À votre arrivée, vous n’aurez que quelques pas à faire pour rejoindre votre hôtel, idéalement situé à côté de la gare.

Nuit à l’hôtel JR Clement***



 


JOUR 10

TOKUSHIMA CHEMIN DE PÈLERINAGE

Accompagnés de votre guide francophone privé, vous partirez sur les pas des henro bouddhistes, qui parcourent un chemin de 1 400 kilomètres avec bâton (kongôzue) et kimono blanc (byakue), le long des 88 temples sacrés de l’île de Shikoku.

Vous débuterez votre propre voyage spirituel au premier temple, dans la ville voisine de Naruto. La visite du Ryozen-ji, littéralement « temple du pic du vautour », sera l’occasion pour votre guide de vous initier aux pratiques sacrées. Chaque entrée dans un temple nécessite en effet une salutation, une purification et un tintement de cloche. Les croyants allument un cierge, brûlent de l’encens, déposent une offrande avant de réciter un sutra. Ils doivent se plier à ce rituel afin de pouvoir obtenir le sceau à l’encre rouge dans leur carnet nôkyôchô, attestation de leur passage.

À peine un kilomètre de marche plus tard, vous atteindrez le Gokuraku-ji, le 2e temple, qui, tout comme le premier, aurait été fondé par le moine Gyoki. La légende dit que c’est Kôbô-Daishi en personne qui aurait sculpté la statue d’Amida Nyorai, la relique principale du temple. De même, on raconte qu’il y a plusieurs siècles, une femme qui ne pouvait pas avoir d’enfant entreprit le pèlerinage à l’envers et accoucha d’un nourrisson bien portant en arrivant au temple. Depuis ce miracle, Gokuraku-ji est le lieu où l’on formule des prières en lien avec la maternité.

Avant de déjeuner, vous ferez un arrêt au Kosen-ji, le 3e temple, une autre fondation du moine Gyoki.

L’après-midi, vous découvrirez le 4e temple, le Dainichi-ji, auquel on accède en empruntant un chemin de terre qui serpente à travers la campagne nippone. Plus loin, le 5e temple, le Jizo-ji, renferme une impressionnante collection de statues des 500 rakan, les disciples du Bouddha.

En de journée, vous atteindrez le temple Anraku-ji, le 6e des 88 temples et cadre traditionnel de votre dernière nuit au Japon. Le soir, vous dégusterez un délicieux dîner végétarien typiquement japonais, préparé par les moines.

Nuit au temple Anraku-ji.



 


JOUR 11

TOKUSHIMA – VOL RETOUR

Après un réveil paisible au temple, vous pourrez assister à la prière avant de partager un petit déjeuner végétarien avec les moines.

Votre chauffeur vous conduira ensuite jusqu’à l’aéroport de Tokushima. Vous prendrez alors place à bord de votre vol retour, via Tokyo.

Fin du voyage.



 




Les Avantages

  • Un conseiller unique avant, pendant et après votre voyage.
  • La culture, les émotions et l’art de vivre au cœur de nos propositions.
  • Une expertise du voyage, nourrie par nos reporters à travers le monde.  
  • À l’éventail de vos envies se mêle le parti pris (Figaro) du haut de gamme et du raffinement.
  • Des guides francophones, personnes rares au Japon, pour enrichir votre découverte de chaque lieu visité.
  • Le séjour au Ryokan Dogo Miyu, pour l’expérience traditionnelle mais aussi pour profiter du onsen privé, dans votre chambre, en toute intimité.
  • La rencontre émouvante avec l’histoire des bombardés de Hiroshima.
  • L’expérience de pèlerinage sur l’île de Shikoku, accompagnés d’un guide francophone.


Hébergement

MIYAJIMA

Ryokan Iwaso****

Des chambres spacieuses équipées de tout le confort moderne, une clientèle internationale, une localisation idéale pour découvrir Hiroshima dans les meilleures conditions… l'hôtel Sotetsu Grand Fresa est un établissement qui s’aligne sur les standards de l'hôtellerie internationale. Une première expérience sans surprise donc, pour vous garantir une nuit reposante avant de commencer votre périple au pays du Soleil-Levant.

Hiroshima – Sotetsu Grand Fresa Hiroshima – Sotetsu Grand Fresa Hiroshima – Sotetsu Grand Fresa Hiroshima – Sotetsu Grand Fresa

Situé sur l’île Miyajima, à proximité immédiate du sanctuaire shinto et des rues commerçantes avoisinantes, le Ryokan Iwaso offre de belles chambres nichées au milieu d’un superbe jardin à la japonaise. L’atmosphère, reposante et propice à la relaxation, permet de se détendre après une journée de visites bien remplie. L’auberge se spécialise également dans la cuisine traditionnelle japonaise, un délice pour les gourmets en quête d’authenticité.

Miyajima – Ryokan Iwaso Miyajima – Ryokan Iwaso Miyajima – Ryokan Iwaso Miyajima – Ryokan Iwaso

Passer une nuit dans un ryokan, ces auberges traditionnelles, est un immanquable d’un séjour au Japon. C’est chose faite avec le Ryokan Dogo Miyu, un établissement récent, ouvert en 2018, situé sur les hauteurs de la ville thermale de Dogo Onsen et ses environs. Les 30 chambres sont équipées de bains onsen privés, laissant aux visiteurs l’opportunité de se familiariser avec cette coutume japonaise dans le confort et l’intimité de leur chambre. À l’extérieur, un vaste bain public offre une vue panoramique sur Matsuyama.

Matsuyama – Ryokan Dogo Miyu Matsuyama – Ryokan Dogo Miyu Matsuyama – Ryokan Dogo Miyu Matsuyama – Ryokan Dogo Miyu

Musée-hôtel unique au monde, la Benesse House est aussi emblématique du patrimoine de l’île de Naoshima que ses plus illustres musées d’art contemporain. Seul, face à la mer, au fond d’une crique de sable blanc, l’hôtel abrite de nombreuses œuvres d’art venues du monde entier. Chaque chambre, imaginée comme une salle d’exposition à part entière, a été décorée par les soins d’un artiste contemporain. Avec son décor d’exception, son restaurant de cuisine kaiseki et son spa haut de gamme, la Benesse House propose à ses visiteurs une expérience sensorielle totale et hors du commun. À proximité immédiate de l’établissement, vous pourrez découvrir, au détour d’un rocher, une Nana de Niki de Saint-Phalle, un Potiron moucheté de Yayoi Kusama ou la réplique de Giverny.

Naoshima – Benesse House Naoshima – Benesse House Naoshima – Benesse House Naoshima – Benesse House

À quelques pas de la gare de Tokushima, l’hôtel JR Clement aux standings internationaux sera une étape confortable de votre voyage. Calme et proche de toutes les commodités, c’est un hôtel central idéal.

Tokushima – Hôtel JR Clement Tokushima – Hôtel JR Clement Tokushima – Hôtel JR Clement Tokushima – Hôtel JR Clement

Profitez d’une expérience unique au sein d’un temple pour votre dernière nuit au Japon. Vous serez plongés dans la ferveur bouddhiste et la vie des moines. Vous serez accueillis dans une chambre japonaise avec futon et tatamis, les commodités étant communes. Vous serez sensibles à cette immersion dans le pèlerinage traditionnel.

Shikoku – Temple Anraku-ji Shikoku – Temple Anraku-ji

Des chambres spacieuses équipées de tout le confort moderne, une clientèle internationale, une localisation idéale pour découvrir Hiroshima dans les meilleures conditions… l'hôtel Sotetsu Grand Fresa est un établissement qui s’aligne sur les standards de l'hôtellerie internationale. Une première expérience sans surprise donc, pour vous garantir une nuit reposante avant de commencer votre périple au pays du Soleil-Levant.

Hiroshima – Sotetsu Grand Fresa Hiroshima – Sotetsu Grand Fresa Hiroshima – Sotetsu Grand Fresa Hiroshima – Sotetsu Grand Fresa

Situé sur l’île Miyajima, à proximité immédiate du sanctuaire shinto et des rues commerçantes avoisinantes, le Ryokan Iwaso offre de belles chambres nichées au milieu d’un superbe jardin à la japonaise. L’atmosphère, reposante et propice à la relaxation, permet de se détendre après une journée de visites bien remplie. L’auberge se spécialise également dans la cuisine traditionnelle japonaise, un délice pour les gourmets en quête d’authenticité.

Miyajima – Ryokan Iwaso Miyajima – Ryokan Iwaso Miyajima – Ryokan Iwaso Miyajima – Ryokan Iwaso

Passer une nuit dans un ryokan, ces auberges traditionnelles, est un immanquable d’un séjour au Japon. C’est chose faite avec le Ryokan Dogo Miyu, un établissement récent, ouvert en 2018, situé sur les hauteurs de la ville thermale de Dogo Onsen et ses environs. Les 30 chambres sont équipées de bains onsen privés, laissant aux visiteurs l’opportunité de se familiariser avec cette coutume japonaise dans le confort et l’intimité de leur chambre. À l’extérieur, un vaste bain public offre une vue panoramique sur Matsuyama.

Matsuyama – Ryokan Dogo Miyu Matsuyama – Ryokan Dogo Miyu Matsuyama – Ryokan Dogo Miyu Matsuyama – Ryokan Dogo Miyu

Musée-hôtel unique au monde, la Benesse House est aussi emblématique du patrimoine de l’île de Naoshima que ses plus illustres musées d’art contemporain. Seul, face à la mer, au fond d’une crique de sable blanc, l’hôtel abrite de nombreuses œuvres d’art venues du monde entier. Chaque chambre, imaginée comme une salle d’exposition à part entière, a été décorée par les soins d’un artiste contemporain. Avec son décor d’exception, son restaurant de cuisine kaiseki et son spa haut de gamme, la Benesse House propose à ses visiteurs une expérience sensorielle totale et hors du commun. À proximité immédiate de l’établissement, vous pourrez découvrir, au détour d’un rocher, une Nana de Niki de Saint-Phalle, un Potiron moucheté de Yayoi Kusama ou la réplique de Giverny.

Naoshima – Benesse House Naoshima – Benesse House Naoshima – Benesse House Naoshima – Benesse House

À quelques pas de la gare de Tokushima, l’hôtel JR Clement aux standings internationaux sera une étape confortable de votre voyage. Calme et proche de toutes les commodités, c’est un hôtel central idéal.

Tokushima – Hôtel JR Clement Tokushima – Hôtel JR Clement Tokushima – Hôtel JR Clement Tokushima – Hôtel JR Clement

Profitez d’une expérience unique au sein d’un temple pour votre dernière nuit au Japon. Vous serez plongés dans la ferveur bouddhiste et la vie des moines. Vous serez accueillis dans une chambre japonaise avec futon et tatamis, les commodités étant communes. Vous serez sensibles à cette immersion dans le pèlerinage traditionnel.

Shikoku – Temple Anraku-ji Shikoku – Temple Anraku-ji

Des chambres spacieuses équipées de tout le confort moderne, une clientèle internationale, une localisation idéale pour découvrir Hiroshima dans les meilleures conditions… l'hôtel Sotetsu Grand Fresa est un établissement qui s’aligne sur les standards de l'hôtellerie internationale. Une première expérience sans surprise donc, pour vous garantir une nuit reposante avant de commencer votre périple au pays du Soleil-Levant.

Situé sur l’île Miyajima, à proximité immédiate du sanctuaire shinto et des rues commerçantes avoisinantes, le Ryokan Iwaso offre de belles chambres nichées au milieu d’un superbe jardin à la japonaise. L’atmosphère, reposante et propice à la relaxation, permet de se détendre après une journée de visites bien remplie. L’auberge se spécialise également dans la cuisine traditionnelle japonaise, un délice pour les gourmets en quête d’authenticité.

Passer une nuit dans un ryokan, ces auberges traditionnelles, est un immanquable d’un séjour au Japon. C’est chose faite avec le Ryokan Dogo Miyu, un établissement récent, ouvert en 2018, situé sur les hauteurs de la ville thermale de Dogo Onsen et ses environs. Les 30 chambres sont équipées de bains onsen privés, laissant aux visiteurs l’opportunité de se familiariser avec cette coutume japonaise dans le confort et l’intimité de leur chambre. À l’extérieur, un vaste bain public offre une vue panoramique sur Matsuyama.

Musée-hôtel unique au monde, la Benesse House est aussi emblématique du patrimoine de l’île de Naoshima que ses plus illustres musées d’art contemporain. Seul, face à la mer, au fond d’une crique de sable blanc, l’hôtel abrite de nombreuses œuvres d’art venues du monde entier. Chaque chambre, imaginée comme une salle d’exposition à part entière, a été décorée par les soins d’un artiste contemporain. Avec son décor d’exception, son restaurant de cuisine kaiseki et son spa haut de gamme, la Benesse House propose à ses visiteurs une expérience sensorielle totale et hors du commun. À proximité immédiate de l’établissement, vous pourrez découvrir, au détour d’un rocher, une Nana de Niki de Saint-Phalle, un Potiron moucheté de Yayoi Kusama ou la réplique de Giverny.

À quelques pas de la gare de Tokushima, l’hôtel JR Clement aux standings internationaux sera une étape confortable de votre voyage. Calme et proche de toutes les commodités, c’est un hôtel central idéal.

Profitez d’une expérience unique au sein d’un temple pour votre dernière nuit au Japon. Vous serez plongés dans la ferveur bouddhiste et la vie des moines. Vous serez accueillis dans une chambre japonaise avec futon et tatamis, les commodités étant communes. Vous serez sensibles à cette immersion dans le pèlerinage traditionnel.



Tarif estimé

  • Le prix de cette proposition de voyage est estimé entre 8 890 € et 9 690 € par personne, calculé sur la base de 2 voyageurs en chambre double / twin.
  • Il dépend surtout de vos envies et attentes mais aussi du nombre de participants, de la date de départ ou encore de l’anticipation de votre réservation.  

    Le prix de votre voyage sur-mesure sera donc fixé à l’issue de vos échanges avec votre conseiller voyage.

Cette proposition de voyage inclut : • Les vols internationaux sur compagnie régulière en classe économique • Les 10 nuits dans les hébergements mentionnés • Les petits déjeuners • Les déjeuners des jours 3, 6, 8 et 10 et dîners des jours 4 et 10 • Les services de guides francophones privés les jours 3, 5, 6, 8 et 10 • Les frais d’entrée/d’activités sur les sites mentionnés lors des journées guidées • Les frais de déplacements en transports en commun en ville lors des journées guidées • Les déplacements en transports ferroviaires et ferries tels que mentionnés • Les transferts avec chauffeur privé entre les gares / port et hôtels tels que mentionnés dans le programme.

Cette proposition de voyage n’inclut pas : • Les pourboires • Les repas non mentionnés ci-dessus • Toute dépense de nature personnelle (consommation et activités supplémentaires) • Les assurances Multirisque et Annulation.

Les Voyages F vous propose en option une assurance MULTIRISQUE (maladie-rapatriement-bagages Mutuaide Service), plus d’information ici, et une assurance ANNULATION Toutes causes Mutuaide, plus d’informations ici, et une assurance annulation complémentaire pour les porteurs d’une carte bancaire Premium, plus d’informations ici.

Crédits photos :
© Adobe Stock, Anraku-ji, Benesse House, Hôtel Sotetsu Grand Fresa Hiroshima, JR Clement, Ryokan Dogo Miyu, Ryokan Iwaso.

Découvrez aussi...

Aux Émirats, une scène artistique d'avant-garde

Demandez un devis
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies et technologies similaires qui permettront l’utilisation de vos données par les sociétés du Groupe Figaro,
afin de réaliser des stats d’audiences, vous offrir des services, contenus éditoriaux, fonctionnalités des réseaux sociaux et publicités liés à vos centres d’intérêts.
surl?> surl?>