Croisière

Grande Croisière Culture en mer Baltique du Figaro


Depuis sa naissance il y a bientôt deux siècles, Le Figaro accorde à la culture une place de choix. Aujourd’hui encore, et plus que jamais, Le Figaro quotidien, ses suppléments, ses magazines ou ses hors-séries (Le Figaro littéraire, Le Figaro Magazine, Le Figaro Histoire...) lui consacrent chaque jour, chaque semaine, chaque mois, de nombreuses pages sous forme d’enquêtes, de reportages, de rencontres.

Pour notre deuxième Grande Croisière Culture, nous vous proposons de partager un voyage inédit en compagnie personnalités du monde des arts (littérature, cinéma, histoire…) que vous connaissez et appréciez : Marc Dugain, Franck Ferrand, Lorraine de Meaux et Frédéric Vitoux qui se joindront à moi pour échanger avec vous lors de conférences-débats ou de moments plus informels à bord du navire Le Champlain.

Nous naviguerons sur la mer Baltique, dans des lieux bénis par les neuf muses. De Stockholm, dont l’opéra et le palais royal illustrent encore le prestigieux rayonnement régional, nous rejoindrons l’ancienne capitale finlandaise, Turku, grandie à l’ombre de son château médiéval, avant de gagner Helsinki, qui donna au monde Sibelius, Kaurismäki et Paasilinna. Direction ensuite Saint-Pétersbourg, la plus européenne des villes russes, pour trois jours dédiés à la peinture, l’architecture, la musique, l’histoire… Après une halte en Estonie pour admirer les merveilles gothiques de Tallinn, nous voguerons vers la suédoise Visby, qui fut une des cités-phare de la puissante Ligue hanséatique. Cap enfin sur le Danemark ! Après une étape bucolique à Rønne, sur l’île de Bornholm, le périple prendra fin à Copenhague, dont les palais disent la richesse historique et architecturale préservée.

Pendant dix jours, laissez-vous emporter par une grande vague de culture !

VOS CONFÉRENCIERS

Écrivain (La Chambre des officiers, Transparence…), cinéaste (L’Échange des princesses, Une exécution ordinaire, adapté de son propre roman évoquant la tragédie du sous-marin russe Koursk), auteur de séries pour la télévision, il a aussi mis en scène la pièce d’Anton Tchekhov, Une banale histoire.


Marc Dugain Écrivain

Présentateur sur France 3 de L’Ombre d’un doute (2011-2015) et sur Europe 1 d’Au cœur de l’histoire (2011-2018), il anime désormais une émission historique chaque jour sur Radio Classique. Il est l’auteur d’une dizaine de livres dont Franck Ferrand raconte.


Franck Ferrand Journaliste, écrivain

Spécialiste de la Russie moderne et contemporaine, auteure notamment d’Une grande famille russe : les Gunzburg, Paris/ Saint-Pétersbourg, XIXe-XXe siècle. Directrice de l’ouvrage Saint-Pétersbourg, histoire, promenade, anthologie, dictionnaire (Robert Laffont/Bouquins).


Lorraine de Meaux Spécialiste de la Russie moderne et contemporaine

Directeur adjoint du Figaro Magazine,dont il anime les pages culture et art de vivre depuis 2008, il est l’auteur de plusieurs essais historiques dont 1917. L’année qui a changé le monde et Napoléon. L’esprit des lieux. Chaque semaine, il présente « Historiquement Show » sur la chaîne Histoire TV et intervient à la radio sur RTL dans « Le Monde tel qu’il est ».


Jean-Christophe Buisson Directeur-adjoint du Figaro Magazine, spécialiste de la Russie et du monde slave

Journaliste, écrivain, membre de l’Académie française, il est l’auteur de romans et d’essais de référence, notamment sur Céline dont il est un des meilleurs spécialistes. Son livre L’Ours et le philosophe (Grasset, février 2022) est consacré aux liens entre Diderot et le sculpteur Falconet, qui a laissé à Saint-Pétersbourg la célèbre statue de Pierre Le Grand : « Le Cavalier de bronze ».


Frédéric Vitoux Journaliste, écrivain et membre de l'Académie française


Itinéraire

Jour 1 :

STOCKHOLM (SUÈDE)

Lundi 2 mai


Rendez-vous au port, où nous aurons le plaisir de vous accueillir à bord du Champlain.



Jour 2 :

TURKU

Mardi 3 mai


Turku, située au sud-ouest du pays, à l'embouchure de la rivière Aura, est la plus ancienne ville de Finlande. Elle en fut d’ailleurs jusqu’en 1812 la capitale, avant d’être jugée trop proche géographiquement de la Suède, ancienne puissance tutélaire, et finalement détrônée au profit d’Helsinki par le nouveau maître russe. C’est aujourd’hui une ville universitaire dynamique, célèbre pour son festival de musique estival de renommée internationale. De son prestigieux passé médiéval, âge d’or durant lequel elle fut un important centre commercial et religieux, elle conserve une cathédrale, à l'origine construite en bois, considérée comme le plus important édifice religieux du pays, ainsi qu’une immense forteresse : le château de Turku, construit au XIIIe siècle. Transformé en musée, il fait la fierté des Finlandais.

Authentique et attachante, Turku se parcourt aisément à pied et vous semblera rapidement familière. Une promenade vous mènera à travers les quartiers et les sites les plus emblématiques de la cité. Vous découvrirez les trésors nationaux du château, la place du marché, la majestueuse cathédrale ou encore l’église luthérienne de Finlande… Vous visiterez le musée Sibelius, le seul qui soit entièrement consacré à la musique en Finlande. Le bâtiment a été conçu par le finlandais Woldemar Baeckman dans les années 1960. Il abrite plus de 1 400 instruments de musique traditionnelle et artistique du monde entier (XVIe-XXe siècles) ainsi que de nombreux manuscrits de Jean Sibelius. Au cours de la visite, vous pourrez profiter d’un récital classique de compositions célèbres écrites par cette gloire finlandaise, auteur notamment de Finlandia, de la Valse triste, et de célèbres symphonies.



Jour 3 :

HELSINKI (FINLANDE)

Mercredi 4 mai


Nichée dans la superbe péninsule du golfe de Finlande, Helsinki est fière de son architecture novatrice, du classicisme de son urbanisme, et de sa parure de jardins et parcs qui en font une des plus belles cités de la Baltique. Vous arpenterez son centre historique, où les bâtiments néoclassiques aux teintes douces se mêlent à de spectaculaires édifices modernes. Le quartier animé de Kallio vous proposera un univers de boutiques et de restaurants. Le parc central, Keskuspuisto en finnois, à quelques pas du centre, sera l’occasion d’un moment de détente.

Dans cette capitale verdoyante qui réconcilie nature et culture, vous serez séduit par les bâtiments Art nouveau, une église enterrée, emblème du courant expressionniste, et par le parc Sibelius.



Jour 4 :

SAINT-PETERSBOURG (RUSSIE)

Jeudi 5 mai


Fondée en 1703 par Pierre le Grand, encore empreinte du faste des tsars, Saint-Pétersbourg, principal port russe sur la mer Baltique, reste sans conteste l’une des plus intéressantes villes d’Europe. Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, édifiée sur 42 îlots du delta de la Neva, celle que l’on nomme encore la « Venise du Nord » a constitué, trois siècles durant, le cœur d’une Russie tsariste soucieuse de concilier le maintien de l’empire, l’accès à la modernité et l’ouverture sur l’Occident. Harmonie des façades, romantisme des ponts et des canaux, foisonnement incomparable des collections de l’Ermitage… Avec 3 millions d’œuvres survolant des millénaires d’histoire, la visite de ce musée justifie à elle seule le voyage. Depuis l’emblématique perspective Nevski, l’artère principale de la cité, vous prendrez plaisir à découvrir cathédrales baroques, vastes palais, ponts suspendus, théâtres et musées : Saint-Pétersbourg, capitale impériale pendant deux siècles, demeure un véritable joyau, la plus européenne des villes russes.

Ces trois jours d’escale vous offriront une vue d’ensemble de la capitale des tsars. Après un tour de ville, vous visiterez la forteresse Pierre-et-Paul, là où tout a commencé : il s’agit en effet du premier édifice autour duquel s'est construit Saint-Pétersbourg. Il est dominé par la flèche de la cathédrale Pierre-et-Paul, dont la crypte abrite depuis 1998 les cercueils de Nicolas II et de sa famille, exécutés en 1918. Pour votre confort, votre visite à l’Ermitage sera divisée en deux demi-journées. On a beau être prévenu et savoir qu’il s’agit de l’un des musées les plus riches du monde, l'Ermitage surprend toujours. À Tsarskoïé Selo (« le bourg du tsar »), également connu sous le nom de Pouchkine, vous retrouverez le souvenir de l’exubérante Catherine II en son ancienne résidence d’été. À quelques verstes de là, sur le golfe de Finlande, le Palais de Peterhof, tout en dorures, fontaines et jardins, tient fièrement la comparaison avec Versailles. Une balade de charme sur les canaux, une escapade à la cathédrale de Kazan – inspirée par Saint-Pierre-de-Rome –, ainsi qu’une sublime soirée au théâtre Mariinsky vous donneront la mesure de celle qui fut et reste le plus beau rêve de Pierre le Grand.



Jour 5 :

SAINT-PETERSBOURG (RUSSIE)

Vendredi 6 mai


Fondée en 1703 par Pierre le Grand, encore empreinte du faste des tsars, Saint-Pétersbourg, principal port russe sur la mer Baltique, reste sans conteste l’une des plus intéressantes villes d’Europe. Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, édifiée sur 42 îlots du delta de la Neva, celle que l’on nomme encore la « Venise du Nord » a constitué, trois siècles durant, le cœur d’une Russie tsariste soucieuse de concilier le maintien de l’empire, l’accès à la modernité et l’ouverture sur l’Occident. Harmonie des façades, romantisme des ponts et des canaux, foisonnement incomparable des collections de l’Ermitage… Avec 3 millions d’œuvres survolant des millénaires d’histoire, la visite de ce musée justifie à elle seule le voyage. Depuis l’emblématique perspective Nevski, l’artère principale de la cité, vous prendrez plaisir à découvrir cathédrales baroques, vastes palais, ponts suspendus, théâtres et musées : Saint-Pétersbourg, capitale impériale pendant deux siècles, demeure un véritable joyau, la plus européenne des villes russes.

Ces trois jours d’escale vous offriront une vue d’ensemble de la capitale des tsars. Après un tour de ville, vous visiterez la forteresse Pierre-et-Paul, là où tout a commencé : il s’agit en effet du premier édifice autour duquel s'est construit Saint-Pétersbourg. Il est dominé par la flèche de la cathédrale Pierre-et-Paul, dont la crypte abrite depuis 1998 les cercueils de Nicolas II et de sa famille, exécutés en 1918. Pour votre confort, votre visite à l’Ermitage sera divisée en deux demi-journées. On a beau être prévenu et savoir qu’il s’agit de l’un des musées les plus riches du monde, l'Ermitage surprend toujours. À Tsarskoïé Selo (« le bourg du tsar »), également connu sous le nom de Pouchkine, vous retrouverez le souvenir de l’exubérante Catherine II en son ancienne résidence d’été. À quelques verstes de là, sur le golfe de Finlande, le Palais de Peterhof, tout en dorures, fontaines et jardins, tient fièrement la comparaison avec Versailles. Une balade de charme sur les canaux, une escapade à la cathédrale de Kazan – inspirée par Saint-Pierre-de-Rome –, ainsi qu’une sublime soirée au théâtre Mariinsky vous donneront la mesure de celle qui fut et reste le plus beau rêve de Pierre le Grand.



Jour 6 :

SAINT-PETERSBOURG (RUSSIE)

Samedi 7 mai


Fondée en 1703 par Pierre le Grand, encore empreinte du faste des tsars, Saint-Pétersbourg, principal port russe sur la mer Baltique, reste sans conteste l’une des plus intéressantes villes d’Europe. Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, édifiée sur 42 îlots du delta de la Neva, celle que l’on nomme encore la « Venise du Nord » a constitué, trois siècles durant, le cœur d’une Russie tsariste soucieuse de concilier le maintien de l’empire, l’accès à la modernité et l’ouverture sur l’Occident. Harmonie des façades, romantisme des ponts et des canaux, foisonnement incomparable des collections de l’Ermitage… Avec 3 millions d’œuvres survolant des millénaires d’histoire, la visite de ce musée justifie à elle seule le voyage. Depuis l’emblématique perspective Nevski, l’artère principale de la cité, vous prendrez plaisir à découvrir cathédrales baroques, vastes palais, ponts suspendus, théâtres et musées : Saint-Pétersbourg, capitale impériale pendant deux siècles, demeure un véritable joyau, la plus européenne des villes russes.

Ces trois jours d’escale vous offriront une vue d’ensemble de la capitale des tsars. Après un tour de ville, vous visiterez la forteresse Pierre-et-Paul, là où tout a commencé : il s’agit en effet du premier édifice autour duquel s'est construit Saint-Pétersbourg. Il est dominé par la flèche de la cathédrale Pierre-et-Paul, dont la crypte abrite depuis 1998 les cercueils de Nicolas II et de sa famille, exécutés en 1918. Pour votre confort, votre visite à l’Ermitage sera divisée en deux demi-journées. On a beau être prévenu et savoir qu’il s’agit de l’un des musées les plus riches du monde, l'Ermitage surprend toujours. À Tsarskoïé Selo (« le bourg du tsar »), également connu sous le nom de Pouchkine, vous retrouverez le souvenir de l’exubérante Catherine II en son ancienne résidence d’été. À quelques verstes de là, sur le golfe de Finlande, le Palais de Peterhof, tout en dorures, fontaines et jardins, tient fièrement la comparaison avec Versailles. Une balade de charme sur les canaux, une escapade à la cathédrale de Kazan – inspirée par Saint-Pierre-de-Rome –, ainsi qu’une sublime soirée au théâtre Mariinsky vous donneront la mesure de celle qui fut et reste le plus beau rêve de Pierre le Grand.



Jour 7 :

TALLINN (ESTONIE)

Dimanche 8 mai


Ouverte sur la mer Baltique, à l’extrême nord de l’Estonie, la ville de Tallinn vous séduira par le charme pittoresque de son architecture. Vous flânerez le long des ruelles du cœur médiéval orné de son hôtel de ville, un bâtiment gothique achevé en 1404. Pour avoir un aperçu du riche passé de la cité, vous visiterez la tour Kiek in de Kök, la cathédrale orthodoxe Alexandre-Nevski, ou encore le château de Toompea.

Vous profiterez d’une visite guidée de Tallinn avant un temps libre qui vous permettra de découvrir le centre historique et ses jolies boutiques où s’exposent des bijoux en ambre. Ne manquez pas la vieille pharmacie de l’Hôtel-de-Ville, petit bijou du XVe siècle.



Jour 8 :

VISBY (SUÈDE)

Lundi 9 mai


Cette ancienne cité hanséatique se situe sur la côte ouest de Gotland, île suédoise dans la mer Baltique. Vous franchirez les remparts de Visby à la porte Dalman. Dans les rues, vous découvrirez des riches demeures de marchands, tandis que les ruelles sont bordées de maisons basses en bois. Vous remarquerez la cathédrale Sainte-Marie, aux tourelles à bulbes, ainsi que la tour de la Poudre, le long des fortifications. Vous n’oublierez pas de faire une halte dans l’un des cafés fleuris de roses, pour goûter la spécialité de l’île, des crêpes safranées aux fruits rouges.

Vous visiterez la vieille ville classée au patrimoine mondial de l’Unesco et ses remparts construits au XIIIe siècle à la suite d’une série de conflits avec le reste de l’île.



Jour 9 :

RØNNE (DANEMARK)

Mardi 10 mai


Bienvenue au royaume du Danemark ! Vous arriverez au port de Rønne – prononcer « Reuneu » –, sur la côte ouest de l’île de Bornholm dans la province de Scanie. À peine 40 km du nord au sud, 30 km d'est en ouest. Des paysages agrestes, de vastes forêts, une profusion de petites maisons à colombages, de jardins ornés d’hortensias, de pivoines et de figuiers, de vieux gréements entretenus avec amour dans des ports dignes de cartes postales, des séchoirs à harengs, ainsi que d’immenses étendues de dunes et de plages de sable fin. Il faut savoir que tout Danois fait, au moins une fois dans sa vie, un pèlerinage sur cette terre promise, baptisée, il fallait oser, « l’île du soleil ». Bornholm est célèbre pour ses quatre églises rondes (le pays n’en compte que huit), qui faisaient autrefois office de forteresses et étaient utilisées, aux étages supérieurs, comme postes de tir pour se défendre des ennemis. Ces édifices fascinants sont incroyablement bien conservés... et cela même 900 ans plus tard.

Vous visiterez à Østerlars la plus grande et la mieux conservée des églises rondes de Bornholm, à toiture de bardeaux et aux murs chaulés, tout à fait unique. Elle réserve une entrée discrète aux femmes, pécheresses potentielles. Puis à Hammershus, la plus grande forteresse médiévale d'Europe du Nord (début du XIIe siècle), construite sur la pointe nord de Bornholm. Malgré une histoire houleuse et un pillage en règle, sa formidable masse de granit respire aujourd’hui la paix. Et enfin Svaneke, village pittoresque de la côte est, réputé pour ses belles maisons de négociants, ses vieux cottages en bois et ses ruelles tortueuses. Pendant tout le Moyen Âge, ce petit port fut activement fréquenté par les marchands de la Hanse, en particulier d'août à octobre, lors de la pêche aux harengs. À Svaneke, on brasse de la bière depuis 1755, on fume le poisson, et l’on est fier de la petite communauté d’artistes locaux (souffleurs de verre, peintres, céramistes).



Jour 10 :

COPENHAGUE (DANEMARK)

Mercredi 11 mai


Débarquement et transfert (en option) vers l’aéroport de Copenhague.



jour par jour

Lundi 2 mai

STOCKHOLM (SUÈDE)

Rendez-vous au port, où nous aurons le plaisir de vous accueillir à bord du Champlain.


Mardi 3 mai

TURKU (FINLANDE)

Turku, située au sud-ouest du pays, à l'embouchure de la rivière Aura, est la plus ancienne ville de Finlande. Elle en fut d’ailleurs jusqu’en 1812 la capitale, avant d’être jugée trop proche géographiquement de la Suède, ancienne puissance tutélaire, et finalement détrônée au profit d’Helsinki par le nouveau maître russe. C’est aujourd’hui une ville universitaire dynamique, célèbre pour son festival de musique estival de renommée internationale. De son prestigieux passé médiéval, âge d’or durant lequel elle fut un important centre commercial et religieux, elle conserve une cathédrale, à l'origine construite en bois, considérée comme le plus important édifice religieux du pays, ainsi qu’une immense forteresse : le château de Turku, construit au XIIIe siècle. Transformé en musée, il fait la fierté des Finlandais.

Authentique et attachante, Turku se parcourt aisément à pied et vous semblera rapidement familière. Une promenade vous mènera à travers les quartiers et les sites les plus emblématiques de la cité. Vous découvrirez les trésors nationaux du château, la place du marché, la majestueuse cathédrale ou encore l’église luthérienne de Finlande… Vous visiterez le musée Sibelius, le seul qui soit entièrement consacré à la musique en Finlande. Le bâtiment a été conçu par le finlandais Woldemar Baeckman dans les années 1960. Il abrite plus de 1 400 instruments de musique traditionnelle et artistique du monde entier (XVIe-XXe siècles) ainsi que de nombreux manuscrits de Jean Sibelius. Au cours de la visite, vous pourrez profiter d’un récital classique de compositions célèbres écrites par cette gloire finlandaise, auteur notamment de Finlandia, de la Valse triste, et de célèbres symphonies.


Mercredi 4 mai

HELSINKI (FINLANDE)

Nichée dans la superbe péninsule du golfe de Finlande, Helsinki est fière de son architecture novatrice, du classicisme de son urbanisme, et de sa parure de jardins et parcs qui en font une des plus belles cités de la Baltique. Vous arpenterez son centre historique, où les bâtiments néoclassiques aux teintes douces se mêlent à de spectaculaires édifices modernes. Le quartier animé de Kallio vous proposera un univers de boutiques et de restaurants. Le parc central, Keskuspuisto en finnois, à quelques pas du centre, sera l’occasion d’un moment de détente.

Dans cette capitale verdoyante qui réconcilie nature et culture, vous serez séduit par les bâtiments Art nouveau, une église enterrée, emblème du courant expressionniste, et par le parc Sibelius.


Jeudi 5 mai

SAINT-PETERSBOURG (RUSSIE)

Fondée en 1703 par Pierre le Grand, encore empreinte du faste des tsars, Saint-Pétersbourg, principal port russe sur la mer Baltique, reste sans conteste l’une des plus intéressantes villes d’Europe. Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, édifiée sur 42 îlots du delta de la Neva, celle que l’on nomme encore la « Venise du Nord » a constitué, trois siècles durant, le cœur d’une Russie tsariste soucieuse de concilier le maintien de l’empire, l’accès à la modernité et l’ouverture sur l’Occident. Harmonie des façades, romantisme des ponts et des canaux, foisonnement incomparable des collections de l’Ermitage… Avec 3 millions d’œuvres survolant des millénaires d’histoire, la visite de ce musée justifie à elle seule le voyage. Depuis l’emblématique perspective Nevski, l’artère principale de la cité, vous prendrez plaisir à découvrir cathédrales baroques, vastes palais, ponts suspendus, théâtres et musées : Saint-Pétersbourg, capitale impériale pendant deux siècles, demeure un véritable joyau, la plus européenne des villes russes.

Ces trois jours d’escale vous offriront une vue d’ensemble de la capitale des tsars. Après un tour de ville, vous visiterez la forteresse Pierre-et-Paul, là où tout a commencé : il s’agit en effet du premier édifice autour duquel s'est construit Saint-Pétersbourg. Il est dominé par la flèche de la cathédrale Pierre-et-Paul, dont la crypte abrite depuis 1998 les cercueils de Nicolas II et de sa famille, exécutés en 1918. Pour votre confort, votre visite à l’Ermitage sera divisée en deux demi-journées. On a beau être prévenu et savoir qu’il s’agit de l’un des musées les plus riches du monde, l'Ermitage surprend toujours. À Tsarskoïé Selo (« le bourg du tsar »), également connu sous le nom de Pouchkine, vous retrouverez le souvenir de l’exubérante Catherine II en son ancienne résidence d’été. À quelques verstes de là, sur le golfe de Finlande, le Palais de Peterhof, tout en dorures, fontaines et jardins, tient fièrement la comparaison avec Versailles. Une balade de charme sur les canaux, une escapade à la cathédrale de Kazan – inspirée par Saint-Pierre-de-Rome –, ainsi qu’une sublime soirée au théâtre Mariinsky vous donneront la mesure de celle qui fut et reste le plus beau rêve de Pierre le Grand.


Vendredi 6 mai

SAINT-PETERSBOURG (RUSSIE)

Fondée en 1703 par Pierre le Grand, encore empreinte du faste des tsars, Saint-Pétersbourg, principal port russe sur la mer Baltique, reste sans conteste l’une des plus intéressantes villes d’Europe. Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, édifiée sur 42 îlots du delta de la Neva, celle que l’on nomme encore la « Venise du Nord » a constitué, trois siècles durant, le cœur d’une Russie tsariste soucieuse de concilier le maintien de l’empire, l’accès à la modernité et l’ouverture sur l’Occident. Harmonie des façades, romantisme des ponts et des canaux, foisonnement incomparable des collections de l’Ermitage… Avec 3 millions d’œuvres survolant des millénaires d’histoire, la visite de ce musée justifie à elle seule le voyage. Depuis l’emblématique perspective Nevski, l’artère principale de la cité, vous prendrez plaisir à découvrir cathédrales baroques, vastes palais, ponts suspendus, théâtres et musées : Saint-Pétersbourg, capitale impériale pendant deux siècles, demeure un véritable joyau, la plus européenne des villes russes.

Ces trois jours d’escale vous offriront une vue d’ensemble de la capitale des tsars. Après un tour de ville, vous visiterez la forteresse Pierre-et-Paul, là où tout a commencé : il s’agit en effet du premier édifice autour duquel s'est construit Saint-Pétersbourg. Il est dominé par la flèche de la cathédrale Pierre-et-Paul, dont la crypte abrite depuis 1998 les cercueils de Nicolas II et de sa famille, exécutés en 1918. Pour votre confort, votre visite à l’Ermitage sera divisée en deux demi-journées. On a beau être prévenu et savoir qu’il s’agit de l’un des musées les plus riches du monde, l'Ermitage surprend toujours. À Tsarskoïé Selo (« le bourg du tsar »), également connu sous le nom de Pouchkine, vous retrouverez le souvenir de l’exubérante Catherine II en son ancienne résidence d’été. À quelques verstes de là, sur le golfe de Finlande, le Palais de Peterhof, tout en dorures, fontaines et jardins, tient fièrement la comparaison avec Versailles. Une balade de charme sur les canaux, une escapade à la cathédrale de Kazan – inspirée par Saint-Pierre-de-Rome –, ainsi qu’une sublime soirée au théâtre Mariinsky vous donneront la mesure de celle qui fut et reste le plus beau rêve de Pierre le Grand.


Samedi 7 mai

SAINT-PETERSBOURG (RUSSIE)

Fondée en 1703 par Pierre le Grand, encore empreinte du faste des tsars, Saint-Pétersbourg, principal port russe sur la mer Baltique, reste sans conteste l’une des plus intéressantes villes d’Europe. Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, édifiée sur 42 îlots du delta de la Neva, celle que l’on nomme encore la « Venise du Nord » a constitué, trois siècles durant, le cœur d’une Russie tsariste soucieuse de concilier le maintien de l’empire, l’accès à la modernité et l’ouverture sur l’Occident. Harmonie des façades, romantisme des ponts et des canaux, foisonnement incomparable des collections de l’Ermitage… Avec 3 millions d’œuvres survolant des millénaires d’histoire, la visite de ce musée justifie à elle seule le voyage. Depuis l’emblématique perspective Nevski, l’artère principale de la cité, vous prendrez plaisir à découvrir cathédrales baroques, vastes palais, ponts suspendus, théâtres et musées : Saint-Pétersbourg, capitale impériale pendant deux siècles, demeure un véritable joyau, la plus européenne des villes russes.

Ces trois jours d’escale vous offriront une vue d’ensemble de la capitale des tsars. Après un tour de ville, vous visiterez la forteresse Pierre-et-Paul, là où tout a commencé : il s’agit en effet du premier édifice autour duquel s'est construit Saint-Pétersbourg. Il est dominé par la flèche de la cathédrale Pierre-et-Paul, dont la crypte abrite depuis 1998 les cercueils de Nicolas II et de sa famille, exécutés en 1918. Pour votre confort, votre visite à l’Ermitage sera divisée en deux demi-journées. On a beau être prévenu et savoir qu’il s’agit de l’un des musées les plus riches du monde, l'Ermitage surprend toujours. À Tsarskoïé Selo (« le bourg du tsar »), également connu sous le nom de Pouchkine, vous retrouverez le souvenir de l’exubérante Catherine II en son ancienne résidence d’été. À quelques verstes de là, sur le golfe de Finlande, le Palais de Peterhof, tout en dorures, fontaines et jardins, tient fièrement la comparaison avec Versailles. Une balade de charme sur les canaux, une escapade à la cathédrale de Kazan – inspirée par Saint-Pierre-de-Rome –, ainsi qu’une sublime soirée au théâtre Mariinsky vous donneront la mesure de celle qui fut et reste le plus beau rêve de Pierre le Grand.


Dimanche 8 mai

TALLINN (ESTONIE)

Ouverte sur la mer Baltique, à l’extrême nord de l’Estonie, la ville de Tallinn vous séduira par le charme pittoresque de son architecture. Vous flânerez le long des ruelles du cœur médiéval orné de son hôtel de ville, un bâtiment gothique achevé en 1404. Pour avoir un aperçu du riche passé de la cité, vous visiterez la tour Kiek in de Kök, la cathédrale orthodoxe Alexandre-Nevski, ou encore le château de Toompea.

Vous profiterez d’une visite guidée de Tallinn avant un temps libre qui vous permettra de découvrir le centre historique et ses jolies boutiques où s’exposent des bijoux en ambre. Ne manquez pas la vieille pharmacie de l’Hôtel-de-Ville, petit bijou du XVe siècle.


Lundi 9 mai

VISBY (SUÈDE)

Cette ancienne cité hanséatique se situe sur la côte ouest de Gotland, île suédoise dans la mer Baltique. Vous franchirez les remparts de Visby à la porte Dalman. Dans les rues, vous découvrirez des riches demeures de marchands, tandis que les ruelles sont bordées de maisons basses en bois. Vous remarquerez la cathédrale Sainte-Marie, aux tourelles à bulbes, ainsi que la tour de la Poudre, le long des fortifications. Vous n’oublierez pas de faire une halte dans l’un des cafés fleuris de roses, pour goûter la spécialité de l’île, des crêpes safranées aux fruits rouges.

Vous visiterez la vieille ville classée au patrimoine mondial de l’Unesco et ses remparts construits au XIIIe siècle à la suite d’une série de conflits avec le reste de l’île.


Mardi 10 mai

RØNNE (DANEMARK)

Bienvenue au royaume du Danemark ! Vous arriverez au port de Rønne – prononcer « Reuneu » –, sur la côte ouest de l’île de Bornholm dans la province de Scanie. À peine 40 km du nord au sud, 30 km d'est en ouest. Des paysages agrestes, de vastes forêts, une profusion de petites maisons à colombages, de jardins ornés d’hortensias, de pivoines et de figuiers, de vieux gréements entretenus avec amour dans des ports dignes de cartes postales, des séchoirs à harengs, ainsi que d’immenses étendues de dunes et de plages de sable fin. Il faut savoir que tout Danois fait, au moins une fois dans sa vie, un pèlerinage sur cette terre promise, baptisée, il fallait oser, « l’île du soleil ». Bornholm est célèbre pour ses quatre églises rondes (le pays n’en compte que huit), qui faisaient autrefois office de forteresses et étaient utilisées, aux étages supérieurs, comme postes de tir pour se défendre des ennemis. Ces édifices fascinants sont incroyablement bien conservés... et cela même 900 ans plus tard.

Vous visiterez à Østerlars la plus grande et la mieux conservée des églises rondes de Bornholm, à toiture de bardeaux et aux murs chaulés, tout à fait unique. Elle réserve une entrée discrète aux femmes, pécheresses potentielles. Puis à Hammershus, la plus grande forteresse médiévale d'Europe du Nord (début du XIIe siècle), construite sur la pointe nord de Bornholm. Malgré une histoire houleuse et un pillage en règle, sa formidable masse de granit respire aujourd’hui la paix. Et enfin Svaneke, village pittoresque de la côte est, réputé pour ses belles maisons de négociants, ses vieux cottages en bois et ses ruelles tortueuses. Pendant tout le Moyen Âge, ce petit port fut activement fréquenté par les marchands de la Hanse, en particulier d'août à octobre, lors de la pêche aux harengs. À Svaneke, on brasse de la bière depuis 1755, on fume le poisson, et l’on est fier de la petite communauté d’artistes locaux (souffleurs de verre, peintres, céramistes).


Mercredi 11 mai

COPENHAGUE (DANEMARK)

Débarquement et transfert (en option) vers l’aéroport de Copenhague.




Les Privilèges

  • Turku : La cathédrale de Turku (XIIIe siècle) vous dévoilera ses colonnes gothiques, les hautes fenêtres de son chœur, sa galerie et ses chapelles latérales datant des XIVe et XVe siècles. Ne manquez pas la chapelle de Saint-Jean, ornée de fresques médiévales.
  • Helsinki : Née de la mer, passionnante du point de vue architectural, Helsinki vous étonnera aussi par ses parcs et sa sérénité nordique.
  • Saint-Pétersbourg : Vous verrez le meilleur de la capitale des tsars : la forteresse Pierre-et-Paul, la perspective Nevski, les canaux, mais aussi le musée de l’Ermitage (visites autour des impressionnistes et des Trésors). Sans oublier Tsarskoïé Selo, Peterhof ainsi qu’une soirée au Théâtre Mariinsky.
  • Tallinn : Un hôtel de ville de style gothique unique en Europe, son énorme tour Kiek in de Kök, des maisons de guildes et des remparts médiévaux : exceptionnellement bien conservé et classé au patrimoine mondial de l’Unesco, le centre historique de Tallinn recèle des trésors d’architecture.
  • Visby : Vous découvrirez les remparts moyenâgeux et la cathédrale de la principale ville de l’île suédoise de Gotland, célèbre pour ses roses et ses orchidées. Ancien site viking, Visby fut, du XIIe au XIVe siècle, le principal centre de la Ligue hanséatique en mer Baltique.
  • Østerlars : Dans cette église-forteresse vieille de 900 ans, les offices avaient lieu au rez-de-chaussée, les femmes et les enfants pouvaient se réfugier au premier étage, tandis que des postes de tir étaient aménagés sous les toits. On y trouve encore des pierres runiques.


Les Tarifs Par Cabine

Tarif /personne Base occupation double Tarif Normal Early Booking - 500 €
Cabine Deluxe 6 985 € 6 485 €
Cabine Prestige - Pont 4 7 700 € 7 200 €
Cabine Prestige - Pont 5 8 120 € 7 620 €
Cabine Prestige - Pont 6 8 700 € 8 200 €
Suite Deluxe 11 485 € 11 345 €
Suite Prestige - Pont 5 15 400 € 14 900 €
Suite Prestige - Pont 6 16 200 € 15 700 €
Suite Privilège 16 900 € 16 400 €
Suite Grand Deluxe 18 200 € 17 700 €
Suite de l'Armateur 23 980 € 23 480 €

* Tarifs indiqués par personne sur la base d’une occupation double. Tarifs en occupation single sur demande, merci de nous consulter.

Ces prix comprennent : La présence de conférenciers et intervenants dédiés • le forfait « open bar » • la croisière en pension complète du dîner du 1er jour au petit déjeuner du dernier jour • les cocktails de bienvenue et du commandant • le dîner de gala • les eaux minérales • le thé • le café filtre et les vins rouges, rosés et blancs servis à discrétion aux repas • le thé l’après-midi • les soirées divertissements et/ou spectacles organisés • le room service 24h/24 • les taxes portuaires (450 €/pers) • Le programme d’excursions exclusives organisées pour la Grande Croisière Culture du Figaro (Visite de Turku, visite d'Helsinki, 3 jours de visite à Saint-Pétersbourg, visite de Tallinn, découverte libre de Visby, visite de Rønne).
Ces prix ne comprennent pas : Le forfait vols Paris/Stockholm et Copenhague/Paris (en option) • les transferts • les dépenses d’ordre personnel • les pourboires  • les assurances annulation, assistance, rapatriement • bagages et frais médicaux.
 

Découvrez aussi...

Croisière musicale sur le Rhin

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies et technologies similaires qui permettront l’utilisation de vos données par les sociétés du Groupe Figaro,
afin de réaliser des stats d’audiences, vous offrir des services, contenus éditoriaux, fonctionnalités des réseaux sociaux et publicités liés à vos centres d’intérêts.
surl?> surl?>