Voyage

Les trésors de la Jordanie


Considérée comme un des joyaux du Moyen-Orient, la Jordanie expose les vestiges des nombreuses civilisations qui ont jalonné son histoire comme autant de trésors à ciel ouvert. Impossible de ne pas succomber devant la splendeur de ses sites, qui comptent parmi les plus prestigieux du monde. De Pétra, la mythique cité nabatéenne à Amman, la capitale contrastée, en passant par les rives de la mer Morte, le sommet du mont Nébo, d’où Moïse aurait aperçu la Terre promise, et les couleurs intenses des dunes de Wadi Rum, cet itinéraire est conçu pour vous faire découvrir la Jordanie dans toute sa beauté. Sur les traces de Lawrence d’Arabie, vous emprunterez la route des Rois et découvrirez toutes les richesses témoignant de la grandeur des Perses, Romains, Byzantins, Arabes et caravaniers qui ont sillonné pendant des siècles cette terre désertique.

VOTRE CONFÉRENCIER

Passionné par les voyages et par la géopolitique du Moyen-Orient.


Cyril Drouhet Directeur des reportages et de la photographie au Figaro Magazine


Itinéraire

Jour 1 : PARIS • AMMAN
Lundi 29 mars

Rendez-vous à l’aéroport avec votre accompagnatrice Figaro et Cyril Drouhet, directeur des reportages et de la photographie au Figaro Magazine. Fin connaisseur de la Jordanie et du Proche-Orient, il partagera avec vous ses passions et ses coups de cœur.

16h35 : Envol sur vol régulier direct de la compagnie Royal Jordanian.
22h10 : Arrivée à Amman.

Nuit à Amman.


Jour 2 : AMMAN • JERASH • AJLOUN • AMMAN
Mardi 30 mars

Pour votre première journée à la découverte de la Jordanie, vous serez accueilli par Alain Hübsch, guide conférencier, archéologue de formation, qui vous accompagnera durant tout votre séjour.

Vous prendrez la route en direction de Jerash.

Après avoir sillonné la campagne jordanienne, composée de collines fertiles et de vallées d’oliviers, de pruniers, de figuiers, de pinèdes et de champs de blé, vous visiterez la cité antique de Gérasa, ancien nom de Jerash, connue pour ses ruines romaines les mieux conservées en dehors de l’Italie.
À partir du règne de Trajan (en l’an 106), l’ancienne ville romaine connaît la prospérité et devient un des principaux carrefours commerciaux du Proche-Orient.
En 749, un séisme frappe la région et laisse la cité à moitié détruite. Il faut attendre 1806 et l’explorateur allemand Ulrich Jasper Seetzen, qui cherchait des objets orientaux dans le cadre d’une commission de recherche privée, pour que le site, soit mis au jour.

Tout en déambulant dans les allées pavées du site, vous ne manquerez pas l’imposante place Ovale, les monumentaux temples de Jupiter et d’Artémis ainsi que l’église Saints-Côme-et-Damien.

Déjeuner au restaurant local Khayl et Layl.

En début d’après-midi, vous reprendrez la route en direction de la forteresse d’Ajloun, parfaite représentante du génie de l’architecture arabe militaire médiévale. Bâti en 1184, afin de contrôler les mines de fer d’Ajloun et d’empêcher les Francs d’envahir cette région, le château de Qal’at Ar-Rabad domine les trois principales routes menant à la vallée du Jourdain. Présentant quatre tours, des murs épais et un fossé de seize mètres de large et quinze mètres de profondeur, la forteresse servait à protéger les voies commerciales entre la Jordanie et la Syrie. Voilà plus de huit siècles, elle fut également un point stratégique dans la ligne de défense contre les croisés, qui passèrent, sans succès, de nombreuses années à tenter d’en prendre le contrôle.

Retour à Amman.

Les Privilèges Figaro : Conférence de Cyril Drouhet : La Jordanie, un oasis de paix.


Jour 3 : AMMAN • KÉRAK • PÉTRA
Mercredi 31 mars

Vous emprunterez la route des Rois, qui, sur près de 400 kilomètres, déroule son ruban d’asphalte de l’extrême nord du pays aux portes du désert. Cette ancienne piste caravanière, principale voie marchande du Proche-Orient, permettait aux marchands, pèlerins et soldats de traverser les royaumes d’Édom, Moab et Ammon et de faire transiter cuivre, bronze, poteries, céréales et autres denrées des confins de l’Égypte jusqu’à la Syrie.
Vous serez captivés par une succession de canyons, dunes de sable et pitons rocheux, sur un des itinéraires les plus panoramiques du Proche-Orient. Un arrêt est d’ailleurs prévu pour vous permettre d’admirer la vue spectaculaire offerte par le canyon de Wadi al-Mujib.

Après le déjeuner dans un restaurant local, vous explorerez le château croisé de Kerak et apprécierez la vue grandiose sur les montagnes et vallées alentour. C’est dans cette ville fortifiée, construite à 900 mètres d’altitude, que s’est joué le destin des rois, des nations et des croisés pendant des siècles. L’édifice est un exemple typique de l’architecture croisée.

Kerak dans la culture biblique : Si le château que vous visiterez date seulement du 12e siècle, l’histoire de Kérak est bien plus ancienne. La ville est une forteresse depuis les temps bibliques. Elle est mentionnée dans de nombreux passages, notamment lorsque le roi d’Israël et ses alliés de Juda et Édom ravagèrent Moab et assiégèrent son roi Mesha dans la forteresse de Kir Heres (l’actuelle Kérak).
Vous poursuivrez votre route en direction de Pétra que vous atteindrez en début de soirée.


Jour 4 : PETRA
Jeudi 1er avril

La journée sera consacrée à la visite de la cité antique de Pétra, véritable trésor national et l’une des sept merveilles du monde moderne. L’enchantement débute dès la traversée du Siq, un majestueux canyon de près d’un kilomètre de long qui débouche sur le site.
Devant le visiteur se dresse majestueusement le Khazneh (le «Trésor»), monument emblématique de cette cité antique. Vous vous laisserez envouter par la splendeur de cette enfilade de façades taillées dans la roche de grès rose aux multiples veines colorées. Cet ensemble unique est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

Pétra la rose : Site unique au monde, Pétra est l’héritage de la civilisation des Nabatéens, une tribu de nomades venus de la péninsule arabique il y a plus de 2000 ans. Peuple bâtisseur, les Nabatéens ont tiré profit de la position géographique de Pétra, située sur la Route de la Soie, pour développer les échanges commerciaux entre la Chine, l’Inde et l’Arabie du Sud d’un côté et l’Égypte, la Syrie, la Grèce et Rome de l’autre. On dit que c’est sous le règne d’Arétas IV que furent édifiés les principaux temples et tombeaux. Mais Pétra était une cité-capitale d’au moins 20 000 habitants dont l’histoire s’étend sur plus d’un millénaire. On ne connaît aujourd’hui que 6% de la ville ! La modification des routes commerciales et les séismes qui ne cessent de secouer la région ont raison de son prestige et la ville est progressivement abandonnée par ses habitants. Tombé ensuite dans l’oubli, le site est finalement redécouvert par l’explorateur suisse Jean Louis Burckhardt en 1812.

Les privilèges Figaro : Rencontre avec des archéologues de la mission archéologique française qui travaille depuis 1999 à l’étude du sanctuaire de Qasr al-Bint et ses abords.

Après le déjeuner dans le site-même, vous vous aventurerez le long d’une voie pavée bordée de monuments, théatre romain, temples, bains. De part et d’autre de cette longue avenue, des wadis donnent accès à d’autres parties plus secrètes du site où se cachent tombeaux et salles funéraires, et à des hauts-lieux accessibles par de longs escaliers creusés dans la roche. On découvre aussi des vestiges de périodes d’occupation plus récentes, byzantine, médiévale et arabe.
Dans les années 1920, le site devient une destination prisée du tourisme de luxe. Agatha Christie y séjourna entre 1931 et 1933 et y situa l’un de ses romans, Rendez-vous avec la mort, publié en 1938.


Jour 5 : PETRA • BEIDHA • WADI RUM
Vendredi 2 avril

Après l’émerveillement de la veille, vous continuerez sur la même lancée en prenant la route en direction du site de Beidha, surnommé le « petit Pétra ». Il s’agit d’une véritable miniature du célèbre site : temples, tombes, monuments dessinés dans la pierre rose de la falaise. Le village date de 7 000 ans avant notre ère et serait l’un des plus vieux au monde. Beidha est d’autant plus unique, qu’il constitue l‘une des premières communautés agricoles connues du Proche-Orient.

Après déjeuner, vous rejoindrez Wadi Rum.

« Une carte de sable rose et de hautes îles de grès éclatant, taillées par le vent, auxquelles le soleil matinal donnait des teintes célestes. » C’est par ces mots que l’explorateur Lawrence d’Arabie décrit le désert du Wadi Rum, duquel il surgit dans le dos des Ottomans, le 6 juillet 1917, et leur ravit le port stratégique d’Aqaba.
Véritable merveille géologique, avec ses montagnes de basalte, de grès et de granit, le Wadi Rum est une parenthèse lunaire au coeur de la Jordanie. Les escarpements abrupts ont des formes extraordinaires et colorées tandis que sur les étendues désertiques de sable blanc, orange et ocre, plane le souvenir de Lawrence d’Arabie.
Votre exploration dans ce somptueux désert sera ponctuée d’arrêts sur les points de vue les plus spectaculaires, notamment le Jebel Khazali et son étroit canyon réputé pour ses inscriptions nabatéennes gravées dans la roche.

Vous poursuivrez vers les majestueuses montagnes d’Umm Ishrin et circulerez entre canyons, vallées de sable rouge.

Les privilèges Figaro : Balade en 4x4 dans le désert au coucher du soleil. Vous prendrez ensuite la route, sous les étoiles, en direction de votre campement bédouin.
Conférence de Cyril Drouhet : La civilisation nabatéenne.


Jour 6 : WADI RUM • UMM ER-RASAS • MONT NÉBO • MADABA • AMMAN
Samedi 3 avril

Après un réveil hors du temps entre les dunes rouges de Wadi Rum, vous prendrez la route en direction du nord. En chemin, vous vous arrêterez à Umm er-Rasas, un site archéologique abritant des ruines des cités byzantines, romaines et préislamiques. Les premiers signes d’occupation du lieu remontent à l’âge de fer, soit au 7e siècle avant JC. Umm er Rasas fut autrefois une ville moabite, mentionnée dans la Bible sous le nom de Kastrom. Le lieu est aujourd’hui classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Le mont Nébo dans la culture biblique : En plus d’offrir une vue imprenable sur la vallée du Jourdain et la mer Morte, le mont Nébo est un lieu important dans la Bible. C’est de son sommet que Moïse aurait aperçu la Terre promise. Aujourd’hui se dresse une église byzantine au sol décoré de mosaïques, là où la tradition veut que les anges aient déposé le corps de Moïse.
Après le déjeuner, vous poursuivrez en direction de Madaba, la « ville des mosaïques ». Vous admirerez dans l’église Saint-Georges, un des emblèmes de la cité : la Carte de Madaba. Il s’agit de la plus vieille représentation cartographique de la Terre sainte. Selon les estimations des archéologues, elle daterait du 6e siècle et aurait mesuré jusqu’à 94 mètres carrés. Seul le quart de cette surface a survécu aux aléas du temps et est encore visible aujourd’hui.

Les privilèges Figaro : Dîner de spécialités jordaniennes (mezzés) au fameux restaurant Tawaheen al-Hawa.

Nuit à Amman.


Jour 7 : AMMAN • PARIS
Dimanche 4 avril

10h55 : Envol sur un vol direct et régulier de la compagnie Royal Jordanian.

15h10 : Arrivée à Roissy-Charles-de-Gaulle.


jour par jour
Lundi 29 mars
PARIS • AMMAN

Rendez-vous à l’aéroport avec votre accompagnatrice Figaro et Cyril Drouhet, directeur des reportages et de la photographie au Figaro Magazine. Fin connaisseur de la Jordanie et du Proche-Orient, il partagera avec vous ses passions et ses coups de cœur.

16h35 : Envol sur vol régulier direct de la compagnie Royal Jordanian.
22h10 : Arrivée à Amman.

Nuit à Amman.

Mardi 30 mars
AMMAN • JERASH • AJLOUN • AMMAN

Pour votre première journée à la découverte de la Jordanie, vous serez accueilli par Alain Hübsch, guide conférencier, archéologue de formation, qui vous accompagnera durant tout votre séjour.

Vous prendrez la route en direction de Jerash.

Après avoir sillonné la campagne jordanienne, composée de collines fertiles et de vallées d’oliviers, de pruniers, de figuiers, de pinèdes et de champs de blé, vous visiterez la cité antique de Gérasa, ancien nom de Jerash, connue pour ses ruines romaines les mieux conservées en dehors de l’Italie.
À partir du règne de Trajan (en l’an 106), l’ancienne ville romaine connaît la prospérité et devient un des principaux carrefours commerciaux du Proche-Orient.
En 749, un séisme frappe la région et laisse la cité à moitié détruite. Il faut attendre 1806 et l’explorateur allemand Ulrich Jasper Seetzen, qui cherchait des objets orientaux dans le cadre d’une commission de recherche privée, pour que le site, soit mis au jour.

Tout en déambulant dans les allées pavées du site, vous ne manquerez pas l’imposante place Ovale, les monumentaux temples de Jupiter et d’Artémis ainsi que l’église Saints-Côme-et-Damien.

Déjeuner au restaurant local Khayl et Layl.

En début d’après-midi, vous reprendrez la route en direction de la forteresse d’Ajloun, parfaite représentante du génie de l’architecture arabe militaire médiévale. Bâti en 1184, afin de contrôler les mines de fer d’Ajloun et d’empêcher les Francs d’envahir cette région, le château de Qal’at Ar-Rabad domine les trois principales routes menant à la vallée du Jourdain. Présentant quatre tours, des murs épais et un fossé de seize mètres de large et quinze mètres de profondeur, la forteresse servait à protéger les voies commerciales entre la Jordanie et la Syrie. Voilà plus de huit siècles, elle fut également un point stratégique dans la ligne de défense contre les croisés, qui passèrent, sans succès, de nombreuses années à tenter d’en prendre le contrôle.

Retour à Amman.

Les Privilèges Figaro : Conférence de Cyril Drouhet : La Jordanie, un oasis de paix.

Mercredi 31 mars
AMMAN • KÉRAK • PÉTRA

Vous emprunterez la route des Rois, qui, sur près de 400 kilomètres, déroule son ruban d’asphalte de l’extrême nord du pays aux portes du désert. Cette ancienne piste caravanière, principale voie marchande du Proche-Orient, permettait aux marchands, pèlerins et soldats de traverser les royaumes d’Édom, Moab et Ammon et de faire transiter cuivre, bronze, poteries, céréales et autres denrées des confins de l’Égypte jusqu’à la Syrie.
Vous serez captivés par une succession de canyons, dunes de sable et pitons rocheux, sur un des itinéraires les plus panoramiques du Proche-Orient. Un arrêt est d’ailleurs prévu pour vous permettre d’admirer la vue spectaculaire offerte par le canyon de Wadi al-Mujib.

Après le déjeuner dans un restaurant local, vous explorerez le château croisé de Kerak et apprécierez la vue grandiose sur les montagnes et vallées alentour. C’est dans cette ville fortifiée, construite à 900 mètres d’altitude, que s’est joué le destin des rois, des nations et des croisés pendant des siècles. L’édifice est un exemple typique de l’architecture croisée.

Kerak dans la culture biblique : Si le château que vous visiterez date seulement du 12e siècle, l’histoire de Kérak est bien plus ancienne. La ville est une forteresse depuis les temps bibliques. Elle est mentionnée dans de nombreux passages, notamment lorsque le roi d’Israël et ses alliés de Juda et Édom ravagèrent Moab et assiégèrent son roi Mesha dans la forteresse de Kir Heres (l’actuelle Kérak).
Vous poursuivrez votre route en direction de Pétra que vous atteindrez en début de soirée.

Jeudi 1er avril
PETRA

La journée sera consacrée à la visite de la cité antique de Pétra, véritable trésor national et l’une des sept merveilles du monde moderne. L’enchantement débute dès la traversée du Siq, un majestueux canyon de près d’un kilomètre de long qui débouche sur le site.
Devant le visiteur se dresse majestueusement le Khazneh (le «Trésor»), monument emblématique de cette cité antique. Vous vous laisserez envouter par la splendeur de cette enfilade de façades taillées dans la roche de grès rose aux multiples veines colorées. Cet ensemble unique est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

Pétra la rose : Site unique au monde, Pétra est l’héritage de la civilisation des Nabatéens, une tribu de nomades venus de la péninsule arabique il y a plus de 2000 ans. Peuple bâtisseur, les Nabatéens ont tiré profit de la position géographique de Pétra, située sur la Route de la Soie, pour développer les échanges commerciaux entre la Chine, l’Inde et l’Arabie du Sud d’un côté et l’Égypte, la Syrie, la Grèce et Rome de l’autre. On dit que c’est sous le règne d’Arétas IV que furent édifiés les principaux temples et tombeaux. Mais Pétra était une cité-capitale d’au moins 20 000 habitants dont l’histoire s’étend sur plus d’un millénaire. On ne connaît aujourd’hui que 6% de la ville ! La modification des routes commerciales et les séismes qui ne cessent de secouer la région ont raison de son prestige et la ville est progressivement abandonnée par ses habitants. Tombé ensuite dans l’oubli, le site est finalement redécouvert par l’explorateur suisse Jean Louis Burckhardt en 1812.

Les privilèges Figaro : Rencontre avec des archéologues de la mission archéologique française qui travaille depuis 1999 à l’étude du sanctuaire de Qasr al-Bint et ses abords.

Après le déjeuner dans le site-même, vous vous aventurerez le long d’une voie pavée bordée de monuments, théatre romain, temples, bains. De part et d’autre de cette longue avenue, des wadis donnent accès à d’autres parties plus secrètes du site où se cachent tombeaux et salles funéraires, et à des hauts-lieux accessibles par de longs escaliers creusés dans la roche. On découvre aussi des vestiges de périodes d’occupation plus récentes, byzantine, médiévale et arabe.
Dans les années 1920, le site devient une destination prisée du tourisme de luxe. Agatha Christie y séjourna entre 1931 et 1933 et y situa l’un de ses romans, Rendez-vous avec la mort, publié en 1938.

Vendredi 2 avril
PETRA • BEIDHA • WADI RUM

Après l’émerveillement de la veille, vous continuerez sur la même lancée en prenant la route en direction du site de Beidha, surnommé le « petit Pétra ». Il s’agit d’une véritable miniature du célèbre site : temples, tombes, monuments dessinés dans la pierre rose de la falaise. Le village date de 7 000 ans avant notre ère et serait l’un des plus vieux au monde. Beidha est d’autant plus unique, qu’il constitue l‘une des premières communautés agricoles connues du Proche-Orient.

Après déjeuner, vous rejoindrez Wadi Rum.

« Une carte de sable rose et de hautes îles de grès éclatant, taillées par le vent, auxquelles le soleil matinal donnait des teintes célestes. » C’est par ces mots que l’explorateur Lawrence d’Arabie décrit le désert du Wadi Rum, duquel il surgit dans le dos des Ottomans, le 6 juillet 1917, et leur ravit le port stratégique d’Aqaba.
Véritable merveille géologique, avec ses montagnes de basalte, de grès et de granit, le Wadi Rum est une parenthèse lunaire au coeur de la Jordanie. Les escarpements abrupts ont des formes extraordinaires et colorées tandis que sur les étendues désertiques de sable blanc, orange et ocre, plane le souvenir de Lawrence d’Arabie.
Votre exploration dans ce somptueux désert sera ponctuée d’arrêts sur les points de vue les plus spectaculaires, notamment le Jebel Khazali et son étroit canyon réputé pour ses inscriptions nabatéennes gravées dans la roche.

Vous poursuivrez vers les majestueuses montagnes d’Umm Ishrin et circulerez entre canyons, vallées de sable rouge.

Les privilèges Figaro : Balade en 4x4 dans le désert au coucher du soleil. Vous prendrez ensuite la route, sous les étoiles, en direction de votre campement bédouin.
Conférence de Cyril Drouhet : La civilisation nabatéenne.

Samedi 3 avril
WADI RUM • UMM ER-RASAS • MONT NÉBO • MADABA • AMMAN

Après un réveil hors du temps entre les dunes rouges de Wadi Rum, vous prendrez la route en direction du nord. En chemin, vous vous arrêterez à Umm er-Rasas, un site archéologique abritant des ruines des cités byzantines, romaines et préislamiques. Les premiers signes d’occupation du lieu remontent à l’âge de fer, soit au 7e siècle avant JC. Umm er Rasas fut autrefois une ville moabite, mentionnée dans la Bible sous le nom de Kastrom. Le lieu est aujourd’hui classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Le mont Nébo dans la culture biblique : En plus d’offrir une vue imprenable sur la vallée du Jourdain et la mer Morte, le mont Nébo est un lieu important dans la Bible. C’est de son sommet que Moïse aurait aperçu la Terre promise. Aujourd’hui se dresse une église byzantine au sol décoré de mosaïques, là où la tradition veut que les anges aient déposé le corps de Moïse.
Après le déjeuner, vous poursuivrez en direction de Madaba, la « ville des mosaïques ». Vous admirerez dans l’église Saint-Georges, un des emblèmes de la cité : la Carte de Madaba. Il s’agit de la plus vieille représentation cartographique de la Terre sainte. Selon les estimations des archéologues, elle daterait du 6e siècle et aurait mesuré jusqu’à 94 mètres carrés. Seul le quart de cette surface a survécu aux aléas du temps et est encore visible aujourd’hui.

Les privilèges Figaro : Dîner de spécialités jordaniennes (mezzés) au fameux restaurant Tawaheen al-Hawa.

Nuit à Amman.

Dimanche 4 avril
AMMAN • PARIS

10h55 : Envol sur un vol direct et régulier de la compagnie Royal Jordanian.

15h10 : Arrivée à Roissy-Charles-de-Gaulle.



Les Privilèges

  • Conférences de Cyril Drouhet.
  • Accompagnement d’Alain Hübsch, guide archéologue spécialiste du Proche-Orient.
  • Une journée dans le Wadi Rum.
  • Une rencontre avec des archéologues sur le site de Pétra.
  • Un accompagnement Figaro.


Hébergement

Wadi Rum - Wadi Rum Night Camp

Situé non loin du quartier historique, à proximité des nouveaux quartiers d’affaires, cet hôtel de classe internationale récemment rénové offre tout le confort d’un 5 étoiles. Il dispose de 6 bars et restaurants qui servent une gamme de plats internationaux ainsi que de nombreuses spécialités locales...

Amman - Hôtel Landmark

Idéalement situé, à seulement quelques minutes de la cité antique, l’hôtel Mövenpick est un exemple de luxe et d’élégance. La décoration intérieure, tout en finesse, plonge les visiteurs dans une ambiance orientale. Toutes les chambres sont entièrement équipées et le Wi-Fi est disponible dans l’ensemble des locaux...

Pétra - Hôtel Mövenpick

Dans la plus pure tradition bédouine, vous passerez une nuit, sous les étoiles, au coeur du désert. Entrez dans l’univers des peuples nomades tout en conservant luxe et confort moderne. Toutes les tentes sont équipées de lits confortables, d’un canapé bédouin, de miroirs et de lampes. Une tente abrite un restaurant joliment décoré avec des meubles arabes traditionnels...

Wadi Rum - Wadi Rum Night Camp

Situé non loin du quartier historique, à proximité des nouveaux quartiers d’affaires, cet hôtel de classe internationale récemment rénové offre tout le confort d’un 5 étoiles. Il dispose de 6 bars et restaurants qui servent une gamme de plats internationaux ainsi que de nombreuses spécialités locales.

Idéalement situé, à seulement quelques minutes de la cité antique, l’hôtel Mövenpick est un exemple de luxe et d’élégance. La décoration intérieure, tout en finesse, plonge les visiteurs dans une ambiance orientale. Toutes les chambres sont entièrement équipées et le Wi-Fi est disponible dans l’ensemble des locaux.

Dans la plus pure tradition bédouine, vous passerez une nuit, sous les étoiles, au coeur du désert. Entrez dans l’univers des peuples nomades tout en conservant luxe et confort moderne. Toutes les tentes sont équipées de lits confortables, d’un canapé bédouin, de miroirs et de lampes. Une tente abrite un restaurant joliment décoré avec des meubles arabes traditionnels.



Tarifs

  • PRIX TTC PAR PERSONNE
  • Tarif premiers inscrits en chambre double (jusqu’au 30 octobre 2020) 3 990 €
    Tarif normal 4 200 €
    Supplément chambre individuelle 580 €

Les inscriptions sont prises dans l’ordre d’arrivée. Le nombre minimum de participants pour la réalisation du voyage est de 15 personnes et le nombre maximum de 20 personnes.

Ce prix comprend : • Le transport aérien Paris/Amman/Paris sur vols réguliers Royal Jordanian Airlines en classe économique • les taxes d’aéroports (347€ à ce jour sous réserve de modification) • un guide-conférencier de langue française • l’hébergement en chambre double en hôtels 5* à Amman, à Pétra et dans un campement de luxe dans le Wadi Rum • la pension complète du petit déjeuner du Jour 2 au petit déjeuner du Jour 7 • les boissons aux déjeuners et aux dîners • les transferts et transports en autocar climatisé • les pourboires aux guides/chauffeurs/hôtels/restaurants • les visites-excursions-activités-entrées selon le programme • un carnet de voyage • une assurance MULTIRISQUE maladie-accident-rapatriement-bagages MUTUAIDE Service (cf. notice d’assurance disponible sur www.lesvoyagesf.fr) • un accompagnement Figaro.

Ce prix ne comprend pas : • Les dépenses et extras de nature personnelle • Les permis photos sur les sites • L’assurance Annulation.

Les Voyages F inclut dans le prix des voyages une assurance MULTIRISQUE (maladie-rapatriement-bagages Mutuaide Service), plus d’information ici. En option : une assurance annulation Toutes causes Mutuaide, plus d’informations ici, et une assurance annulation complémentaire pour les porteurs d’une carte bancaire Premium, plus d’informations ici.

Crédit photos :
© AdobeStock.

PRÉ-RÉSERVEZ sans engagement

Personnalisez
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies et technologies similaires qui permettront l’utilisation de vos données par les sociétés du Groupe Figaro,
afin de réaliser des stats d’audiences, vous offrir des services, contenus éditoriaux, fonctionnalités des réseaux sociaux et publicités liés à vos centres d’intérêts.